5507
critiques de films depuis 1999

Zoologie

Bookmark and Share
Affiche
Réalisé parIvan I. Tverdovksy
Pays de productionRussie, Allemagne, France
Année2016
Durée01:27
GenreDrame, Fantastique
DistributeurBellevaux
ActeursNatalya Pavlenkova, Dmitri Groshev, Irina Chipizhenko, Zhanetta Demikhova, Masha Tokareva
Age légal16 ans
Age suggéré16 ans
N° Ciné-Feuilles765
Critique

Dès son ouverture, le film nous confronte, avec sobriété, à la bêtise ambiante: hors champ Natasha (Natalia Pavlenkova), employée d'un zoo, s'évanouit sous l'œil indifférent de ses collègues, de cyniques mégères. Mariginalisée, elle mène une vie de vieille fille, juqu'au jour où ,victime du sort – ou d'une malédiction d'après les bigottes dont les rumeurs accompagnent sa trajectoire –, une queue lui pousse dans le bas du dos. Cette infortune la conduira à rencontrer Pieta (Dmitry Groshev), seul personne à lui porter de l'intérêt. La rareté d'un tel comportement de non conformisme dans l'univers dépeint est soulignée par le choix d'un personnage jeune au sein d'une société vieillissante. Mais cela renforce aussi l'étonnement du spectateur qui observe d'un œil méfiant le rapprochement entre Natasha et Pieta: qu'est-ce qui sous-tend l'amour qu'il lui porte? La narration étant  subordonnée au point de vue de Natasha, le mystère ne nous sera pas dévoilée avant la fin. Ensemble, ils s'adonnent à des instants de joies, oublient pendant un temps ce qui les entoure. Assez inégales, ces scènes trop nombreuses peinent parfois à s'intégrer à l'ensemble, s'étiolant au fur et à mesure de leur succession.

Ces maladresses sont cependant vite oubliées devant l'impressionnante prestation de Natalia Pavlenkova dont la caméra épie le moindre geste. Lors d'une des scènes des plus remarquables, elle nous fait sentir par un seul furtif regard vers ses collègues, fières et hilares d'une mauvaise farce qu'elles viennent de lui tendre, l'embarras dans lequel elle se trouve. Impuissante, elle se gêne plutôt qu'elle ne se révolte face à cette situation. Son affranchissement progressif (et passager) du regard d'autrui s'exprime à l'image par une métamorphose étonnante de son jeu et de la place qu'elle occupe dans le cadre.

Primé en de nombreux festivals, ce second film du jeune réalisateur Ivan I. Tverdovksy emporte tout en dénoncant subtilement les travers qu'une absence de considération de l'autre, dans son altérité, entraîne.

Sabrina Schwob

Appréciations
NomNotes
Sabrina Schwob 17
Photos et bande annonce

Synopsis
Il pousse une queue dans le bas du dos de Natacha. Résignée jusqu’alors à une vie plutôt terne, cette étrangeté lui offre une liberté nouvelle.
© 2017 Ciné-Feuilles - Editeur : Médias-pro