5768
critiques de films depuis 1999

Les séries télévisées font un carton

19 octobre 2016

On assiste aujourd’hui à un véritable engouement pour certaines séries télévisées, au point qu’elles font de l’ombre au cinéma et leur ravissent des spectateurs. Je l’avoue : pour rien au monde, même pas une invitation à voir un film en salle

– je ne manquerai un épisode de la série américaine Chicago Fire, qui suit  au plus près des visages et des expressions, les membres d’une caserne de sapeurs-pompiers dans leurs interventions, mais aussi et surtout dans leurs relations, leur vie privée, leurs sentiments et leurs différences.Cette série me touche comme m’ont accrochée et tenue en haleine les séries britanniques Broadchurch et Grantchester, cette dernière avec James Norton qui incarne un révérend-enquêteur aux fossettes irrésistibles. Ces séries d’une dizaine d’épisodes parlent si bien des gens, de leurs travers, de leurs émotions et de leurs difficultés,qu’elles ont réussi à gagner le cœur de bien des spectateurs qui peuvent s’identifier à leurs personnages.

Desperate Housewives avait ouvert le créneau, permettant aux femmes de sourire de leur propre vie quotidienne, de leurs aspirations et de leurs défaites. Puis sont venues des séries visant tous les publics. Il y en a pour tous les goûts. Tout le monde ne regarde pas forcément les mêmes mais tout le monde en a au moins dans sa vie. Le succès des séries policières comme Inspecteur Barnaby ou Les enquêtes de Véra l’atteste. Les séries fantastiques comme Game of Thrones accrochent tout particulièrement les jeunes, qui aiment les suivre sur leur tablette ou l’écran de leur portable. A quoi attribuer cet engouement ? La durée des épisodes doit y être pour quelque chose: chaque séquence fait en général quarante-cinq minutes, c’est moins long qu’un film. On peut faire une pause quand on en a envie et reprendre le fil de l’histoire plus tard sans problème. Lorsqu’on s’est attaché aux personnages, on se réjouit semaine après semaine de se lover dans son canapé pourles retrouver ou carrément de se faire une soirée farnienteen regardant à la suite plusieurs épisodes enregistrés au préalable. Les séries font parfois l’objet d’intenses discussions sur Facebook. Chacun y va de son appréciation et de ses critiques ce qui attise la curiosité. Et incite à aller en voir une nouvelle !

Nicole Métral

© 2018 Ciné-Feuilles - Editeur : Médias-pro