5768
critiques de films depuis 1999

Palmarès 2006

07 février 2007

Onze films - parmi les 280 qui sont sortis en Suisse romande l’an dernier - ont particulièrement retenu l’attention des rédacteurs de CF, onze longs métrages qui obtiennent d’excellentes notes (avec des moyennes supérieures à 16).

Onze, c’est un chiffre qui ne varie guère depuis six ans dans notre palmarès (entre 9 et 12 chaque année, exception faite de 2005 où il y en eut étrangement le double). Pour 2006, c’est l’Amérique du Nord qui vient en tête avec 5 films, devançant l’Europe (2 seulement), l’Afrique (2) et l’Amérique latine (2) qui se glissent aussi aux places d’honneur. Voilà pour les onze premiers. Si l’on place maintenant - dans ce petit jeu subjectif des «meilleures notes» - la barre à 15 de moyenne, on découvre une liste de 27 films provenant du monde entier. L’Amérique du Nord (USA 8, Canada 1) reste en tête, tandis que l’Europe refait surface (11 films produits par 7 pays différents). Trois autres grandes régions du monde sont représentées: à côté de l’Afrique (2) et de l’Amérique latine (2), c’est l’Asie (3) qui s’en vient aussi jouer dans la cour des grands.

A parcourir ainsi cette liste de 27 titres, on constate d’abord le retour en force des Etats-Unis, avec des films indépendants qui se situent à l’opposé de la production formatée et convenue des grandes maisons de production américaines. Deuxième constat, la grande discrétion de la France, avec deux films mentionnés seulement: les productions de l’Hexagone, pourtant très nombreuses, peinent à dépasser le niveau du simple divertissement et ne séduisent guère notre rédaction. On notera enfin la présence dans ce palmarès - c’est une première! - de la Suisse, avec deux longs métrages: la marque sans doute d’un nouvel élan, en même temps qu’un signe encourageant pour la politique culturelle cinématographique de notre pays.

Autre remarque: la qualité confirmée des cinématographies lointaines que l’on peut découvrir sur nos écrans grâce aux efforts courageux de maisons de distribution comme Filmcoopi (Afrique du Sud, Iran, Corée du Sud) et trigon-film (Mali, Brésil, Singapour). On signalera à ce propos qu’il est parfois difficile de définir la véritable nationalité d’un film. BABEL, par exemple - qui continue à truster les distinctions internationales -, a été tourné sur trois continents, est mexicain par son réalisateur, mais américain, australien, espagnol et japonais par ses vedettes. Et encore mexicano-étasunien (indépendant) pour sa production. Et qui dit américain ne dit pas forcément hollywoodien: la majorité des 8 films made in USA plébiscités par Ciné-Feuilles sont des productions indépendantes. Clint Eastwood - qui caracole en tête de notre palmarès depuis deux ans! - occupe une place tout à fait à part: à la fois dans le système et hors du système, à la fois star et antistar, ne se souciant ni des modes ni du marché, il continue à faire des films comme il l’entend et sans dépendre des «majors».

Une dernière remarque. L’immense majorité des longs métrages mentionnés en page précédente sont des productions bien enracinées dans une région de notre globe. Des films qui questionnent notre monde d’une manière ou d’une autre, qui évoquent des problèmes politiques ou sociaux, culturels ou familiaux. Peut-on parler d’un timide retour à un cinéma plus «engagé»? Peut-être, et c’est à souhaiter. Décrivant le présent ou revisitant le passé, ces films ont la même volonté d’approcher la réalité, de la saisir et - en évitant la reproduction banale - de la recréer. En y ajoutant l’essentiel, l’indispensable: un point de vue personnel.

Antoine Rochat (CF 540)

 

Les films les mieux notés en 2006 (Moyennes supérieures à 16; films vus par quatre rédacteurs au moins).

 

  1. Mémoires de nos pères (Clint Eastwood, USA)
  2. La Maison de sable (Andrucha Waddington, Brésil)
  3. Bamako (Abderrahmane Sissako, Mali)
  4. The Queen (Stephen Frears, Grande-Bretagne)
  5. Mon nom est Tsotsi (Gavin Hood, Afrique du Sud)
  6. Babel (Alejandro González Iñárritu, Mexique)
  7. Les Lumières du faubourg (Aki Kaurismäki, Finlande)
  8. Le Secret de Brokeback Mountain (Ang Lee, USA)
  9. Truman Capote (Bennett Miller, USA)
  10. C.R.A.Z.Y. (Jean-Marc Vallée, Canada)
  11. Tout est illuminé (Liev Schreiber, USA)

 

Suivent (moyennes supérieures à 15): Libero (Anche libero va bene - Kim Rossi Stuart, Italie), Hors-jeu (Jafar Panahi, Iran), Mon Colonel (Laurent Herbiet, France), Les InfiltrEs (Martin Scorsese, USA), Inside Man (Spike Lee, USA), Walk the line (James Mangold, USA), La petite dame du Capitole (Jacqueline Veuve, Suisse), L’Arc (Kim Ki-duk, Corée du Sud), L’Affaire Josey Aimes (Niki Caro, USA), Volver (Pedro Almodovar, Espagne), Something like happiness (Bohdan Stama, République tchèque), ShOoting Dogs (Michael Caton-Jones, Grande-Bretagne), Be with me (Eric Khoo, Singapour), Das Fräulein (Andrea Staka, Suisse), Le Vent se lEve (Ken Loach, Grande-Bretagne), Cœurs (Alain Resnais, France).

© 2018 Ciné-Feuilles - Editeur : Médias-pro