Slimane Dazi

Photo de Slimane Dazi

Biographie

Slimane Dazi n'était pas destiné au métier d'acteur. Adolescent, passionné de sport, il est aussi à l'aise sur un ring que devant un ballon rond, mais il manque de peu d'intégrer l'équipe de football de Lille. D'abord camelot sur les marchés, il décide avec son frère de monter une société de ventousage. Cette activité lui permet de se rendre sur des tournages de films. Par ce biais, il découvre le cinéma. Sa vocation est née.

Agé de 45 ans, l'acteur d'origine algérienne se voit proposer par Rachid Djaïdani le rôle de Slimane, dans son premier court-métrage Quarante frères (2005). C'est de ce projet que naîtra, après plusieurs années de production, l'original et acclamé Rengaine (2012), histoire d'un couple mixte confronté aux préjugés raciaux. Sa performance de grand frère protecteur, gardien des traditions, lui vaudra le prix d'interprétation masculine du Festival du film francophone de Dakar.

Avant cela, le comédien participe à de nombreux courts-métrages dont Gourgou (2007) et La Dernière valse (2010), tous signés Sacha Chelli. Il apparaît également sur les écrans télévisés dans des séries notables comme Sur le fil (2008) et Engrenages (id.).

L'année 2009 marque un tournant majeur dans sa carrière. Jacques Audiard lui propose d'incarner le personnage de Brahim Lattrache, le caïd marseillais qui permet à Malik (Tahar Rahim) de développer son trafic en prison, dans le film aux multiples récompenses Un Prophète (2009). Le succès du film aidant, le charisme et le faciès singulier de l'acteur avec, il est repéré par de nombreux réalisateurs et multiplie les tournages. 

Eclectique mais pas sectaire, Slimane Dazi touche à tout. Il participe tant à des productions intimes qu'à des fictions musclées. On peut ainsi le retrouver dans le drame historique Les Hommes Libres (2010), où il retrouve Tahar Rahim, ou dans le polar de Frank Henry, De Force, porté par Isabelle Adjani et Eric Cantona. Il est également à l'affiche de Only Lovers Left Alive (2014), drame vampirique de Jim Jarmusch dans lequel il donne la réplique aux Britanniques Tom Hiddleston et Tilda Swinton. Cette même année, il interprète un marchand d'armes dans le thriller Wolf, du Néerlandais Jim Taihuttu, avec lequel il avait auparavant collaboré sur Rabat (2010).

Marc-Emmanuel Adjou

A joué dans