Robert Pattinson

Photo de Robert Pattinson

Biographie

Venu des planches, Robert Pattinson débute sa carrière au sein du Barnes Theatre Group. En 2003, il apparaît dans l'épique L'Anneau sacré tourné pour la télévision par Uli Edel, et côtoie notamment Max von Sydow, Samuel West, Benno Fürmann et Kristanna Loken. Après un petit rôle dans Vanity fair, la foire aux vanités de Mira Nair, Robert Pattinson est retenu pour se glisser dans la robe de Cédric Diggory, adversaire de Daniel Radcliffe dans le Tournoi des Trois Sorciers de Harry Potter et la coupe de feu, quatrième volet de la saga magique mis en scène par Mike Newell.


En 2009, le jeune acteur tient la vedette du film phénomène Twilight - Chapitre 1 : fascination, adapté du roman éponyme de Stephenie Meyer, dans lequel il incarne Edward Cullen, le vampire dont l'actrice Kristen Stewart tombe amoureuse. Le film connait un succès sans précédent auprès du public adolescent, et propulse Robert Pattinson sur le devant de la scène. Moins d'un an après le premier volet, et le phénomène qui l'a accompagné, le comédien se glisse à nouveau dans la peau du troublant vampire, pour les besoins de Twilight - Chapitre 2 : Tentation.


Parallèlement à la saga Twilight, Robert Pattinson joue le rôle d'un jeune homme à l'enfance difficile dans la comédie dramatique How to Be. En 2009, il interprète Salvador Dalí, le célèbre peintre catalan, dans Little Ashes, avant de tomber amoureux l'année d'après d'Emilie de Ravin dans Remember Me, un drame sentimental assez sombre signé Allen Coulter, avec Pierce Brosnan et Chris Cooper. L'année suivante, l'acteur prête à nouveau ses traits à Edward Cullen, dans Twilight - Chapitre 3 : hésitation, le troisième épisode de la fameuse saga vampirique, rôle culte qu'il reprend dans les deux derniers volets de cette lucrative franchise, Twilight - Chapitre 4 : Révélation 1ère (2011) et 2e partie (2012).


Multipliant les têtes d'affiches, le jeune acteur varie également les genres et troque les vampires de Twilight contre le cirque du drame romantique De l'eau pour les éléphants (2011), le temps de devenir l'orphelin Jacob aux côtés de Reese Witherspoon et Christoph Waltz, dans un long métrage orchestré par Francis Lawrence. Il change ensuite radicalement de style en incarnant le millionnaire Eric Packer dans l'intriguant Cosmopolis (2012) de David Cronenberg, en compétition à Cannes, puis revient, la même année, à un rôle davantage en adéquation avec ses prestations précédentes, celui du journaliste séducteur Georges Duroy dans le drame Bel Ami (adapté du classique de Maupassant).


Robert Pattinson monte à nouveau les marches de Cannes en 2014 pour The Rover de David Michôd, un étrange road-movie apocalyptique dans lequel il s'éloigne une nouvelle fois de ses rôles habituels pour incarner Rey, un personnage naïf, parfois stupide, et dépendant des autres. Dans cette même édition du festival de Cannes, il apparait dans un film en sélection officielle, le cynique Maps to the Stars, de nouveau en collaboration avec Cronenberg. Il y campe un chauffeur de limousine ambitieux, aspirant à devenir un scénariste à succès. 


Le comédien s'attache encore à changer de registre en jouant dans deux biopics en 2015. Il est ainsi à l'affiche du nouveau film d'Anton Corbijn, Life, qui met en scène l'amitié entre James Dean, interprété par Dane DeHaan, et le photographe Dennis Stock, joué par Pattinson. Il endosse également le rôle de Lawrence d'Arabie, le célèbre archéologue britannique, dans Queen of the Desert en 2015 où il donne la réplique à Nicole Kidman.  

A joué dans