James Huth

Photo de James Huth

Biographie

Après avoir réalisé les courts métrages Télécommandes (1992) et Big Dream (1993), tous deux interprétés par l'actrice Elise Tielrooy, James Huth se lance dans la direction de son premier long, Serial Lover, en 1998. Avec Michèle Laroque et Albert Dupontel en tête d'affiche, cette comédie teintée d'humour noir permet au jeune cinéaste d'imposer son univers complètement barré.


Absent des plateaux de cinéma durant les six années qui suivent, James Huth est appelé à la rescousse par Jean Dujardin pour mettre en scène les tribulations de son personnage fétiche du surfeur casseur Brice de Nice. Le film est un véritable carton, engendrant plus de 4 millions d'entrées en salles. Le réalisateur se tourne ensuite vers un autre projet, Hellphone (2007), ou comment un portable maléfique parvient à semer le trouble chez une bande de lycéens.


En 2009, il franchit un cap en signant Lucky Luke, adaptation de la célèbre BD pour laquelle il retrouve Jean Dujardin, qui incarne le cow-boy tirant plus vite que son ombre. Trois ans plus tard, le réalisateur s'essaye, pour la première fois, à la comédie romantique avec Un bonheur n'arrive jamais seul, dans laquelle il met en scène le couple Gad Elmaleh / Sophie Marceau. 


Quatre ans plus tard sort en salles la suite de Brice de Nice, Brice 3. Pour l'occasion, James Ruth retrouve bien évidemment son comédien fétiche Jean Dujardin dans le rôle-titre.

A réalisé