Nicolas Vanier

Photo de Nicolas Vanier

Biographie

Inlassable explorateur du Grand Nord, Nicolas Vanier a depuis le début des années 80 parcouru la Laponie - à pieds -, traversé la péninsule du nouveau Québec-Labrador - en chiens de traîneau -, et parti à la rencontre du plus grand troupeau de caribous du monde - en canoë... De ses voyages, il rapporte livres, reportages photographiques et films, qu'il réalise le plus souvent pour la télévision. Son expédition en Sibérie de 1990-1991 est à l'origine de son premier long métrage, Au nord de l'hiver (1993).


Suivra en 1995 L'Enfant des neiges, qui retrace l'aventure vécue par sa petite famille durant leur voyage à travers les Rocheuses et le Yukon, jusqu'en Alaska. En 1999, il accomplit l'Odyssée Blanche, soit la traversée de tout le Grand Nord canadien, 8600 km en moins de cent jours avec son équipage de chiens de traîneau. C'est au cours de ce périple qu'il fait la connaissance de Norman Winther, rencontre qui donnera naissance à son second film sur grand écran, Le Dernier trappeur (2004). Cinq ans plus tard, avec son ami Jean-Pierre Bailly, qui avait produit ce dernier film, il signe pour la première fois de sa carrière une véritable fiction, Loup, conte onirique et émouvant, dont l'action se déroule sur la terre des Évènes.


Nicolas Vanier réalise ensuite, en 2013, l’adaptation sur grand écran du roman de Cécile Aubry et de la mythique série Belle et Sébastien, avec dans les rôles principaux Tchéky Karyo et Félix Bossuet. Cette odyssée cinématographique remporte un vif succès, avec près de 3 millions d’entrées.


L’aventurier pousse un peu plus loin le challenge, de l’hiver 2013 au printemps 2014, avec le 3ème et dernier tome de sa trilogie dans le Grand Nord, l’Odyssée Sauvage : avec ses 10 chiens de traîneaux, il se lance dans l’exploration des territoires les plus sauvages de la côté pacifique de la Sibérie jusqu'aux rives gelées du lac Baïkal, en passant par la Chine et la Mongolie, soit près de 6000 km en moins de 3 mois.

A réalisé