Michel Gondry

Photo de Michel Gondry

Biographie

Après des études de dessin à Paris, Michel Gondry se lance dans les années 80 dans la réalisation de vidéos musicales, d'abord pour le compte de Oui Oui, son propre groupe dont il est le batteur, puis pour d'autres formations. Particulièrement prolifique, il s'impose au fil des années comme l'un des clippeurs les plus renommés au monde et s'exporte rapidement à l'étranger, collaborant notamment avec son égérie Björk, mais aussi avec The Rolling Stones, The Chemical Brothers, IAM, Radiohead, Kylie Minogue ou encore les Whites Stripes.

Également spécialisé dans la réalisation de spots publicitaires (Levi's, Gap, Air France), Michel Gondry réalise en 2001 son premier long métrage, la fable Human Nature, satire anthropologique emmenée par Patricia Arquette et Tim Robbins. Le film met en scène Lila, une naturaliste à la pilosité abondante, et Nathan, un scientifique obsédé par les bonnes manières, qui ont perdu foi en la race humaine. Michel Gondry présente ce premier long en séance spéciale au Festival de Cannes.

Ce film est l'occasion pour lui de travailler avec le scénariste Charlie Kaufman, qu'il retrouve trois ans plus tard pour Eternal Sunshine of the Spotless Mind, comédie romantico-futuriste portée par Jim Carrey et Kate Winslet. Dans cette seconde fantaisie, Joël et Clémentine tentent, après leur rupture, d’enrayer le processus du souvenir, en effaçant de leur mémoire les instants passés ensemble. La construction du film, les inventions formelles et trouvailles scénaristiques lui permettent d’obtenir un grand succès public et le Grand Prix du festival de Deauville.

Gondry poursuit ensuite sur sa lancée, et tente cette fois une double aventure puisqu’il écrit et réalise La Science des rêves en 2005. Gael García Bernal y incarne Stéphane, un garçon surprenant d’excentricité qui, pour séduire sa voisine (interprétée par Charlotte Gainsbourg), se plonge dans un univers où l’imagination est reine.

En 2008, Michel Gondry retrouve les États-Unis et travaille avec Jack Black, qui devient le héros de son Soyez sympas, rembobinez. Toujours aussi éclectique, le réalisateur opte, par la suite, pour le documentaire familial avec L’Epine dans le cœur, portrait de sa tante institutrice au fin fond des Cévennes, qui connait un accueil mitigé au Festival de Cannes 2009. En 2010, nouveau changement de cap pour Gondry qui se penche cette fois sur une adaptation du frelon vert, The Green Hornet, un comics des années 60 avec, dans les rôles titres, Christoph Waltz, Cameron Diaz et Seth Rogen.

Mais cette grosse production n'empêche pas le cinéaste de réaliser en parallèle des films plus confidentiels, comme le prouve The We and the I, drame urbain qui suit le quotidien d'un groupe de jeunes lycéens désabusés dans les quartiers défavorisés de New York. Toujours aussi farfelu, Gondry adapte ensuite un célèbre roman de Boris Vian, à l'univers atypique et singulier, en portant à l'écran L' Ecume des jours. Fidèle à son style imaginatif et onirique, il choisit Audrey Tautou et Romain Duris pour donner vie à cette intrigue surréaliste.

A réalisé