Michaël Youn

Photo de Michaël Youn

Biographie

Après avoir abandonné des études à l'Ecole Supérieure de Commerce de Nice, Michaël Youn s'inscrit au Cours Florent, où il suit une formation dramatique qu'il ne terminera jamais. Découragé par le milieu, le jeune homme devient standardiste pour Skyrock, Fun Radio ou encore Radio Nova, et travaille dans l'ombre des jeunes comiques de la bande FM de l'époque - Jamel, Eric et Ramzy,... - en rédigeant leurs fiches. Il finit par occuper la tranche matinale sur Skyrock en animant les actualités sur un ton décalé.

Michaël Youn passe ensuite le casting d'un nouveau concept d'émission matinale pour M6. Le Morning Live, qu'il anime de juillet 2000 à février 2002, fait de lui une star du petit écran. Impertinent, usant et abusant volontiers d'un humour que ses détracteurs jugent parfois lourd et scatologique, il décide d'abandonner en pleine gloire sa carrière télévisuelle de peur de se sentir étiqueté.

Le comédien revient en 2003 avec un one-man-show ("Pluskapoil") et un premier rôle au cinéma - celui d'Alphonse Brown, le fils caché de James Brown - dans la comédie La Beuze. L'année suivante, Michaël Youn est à l'affiche des 11 commandements, sorte de Jackass à la française. Après des apparitions dans Le Tour du monde en 80 jours (2004) et L'Un reste, l'autre part (2005), l'acteur se glisse dans les babouches du grand vizir Iznogoud pour Patrick Braoudé et devient littéralement Incontrôlable aux côtés de Hélène De Fougerolles en 2006. En 2007, il rompt avec son image de comique délirant avec Héros, présenté en ouverture de la Semaine de la Critique du 60e Festival de Cannes, où il incarne un psychopathe qui enlève et séquestre son idole.

Voix française de King Julian dans Madagascar et sa suite, Michaël Youn incarne en 2009 le personnage de Billy the Kid dans le Lucky Luke de James Huth, donnant ainsi la réplique à Jean Dujardin. En 2010, l'acteur s'illustre dans le long métrage Coursier et passe pour la première fois derrière la caméra avec Fatal, où il retrouve Fatal Bazooka, son personnage de rappeur bling-bling, créé fin 2006 avec un album à la clé.

Papa depuis peu, le comédien annonce en 2011 vouloir se mettre en quête de rôles moins loufoques et plus humains. C'est désormais chose faite puisqu'il revêt, l'année suivante, un tablier et une toque de cuisinier, pour Comme un chef aux côtés de Jean Reno et sous la direction de Daniel Cohen. Epicurien de nature, il prend ce rôle très à cœur, délaissant au passage l'humour provocateur et transgressif ayant fait sa notoriété. Après le très mal reçu thriller La Traversée, Michaël Youn réalise son deuxième long métrage, le déjanté Vive la France, une sorte de The Dictator à la française où il a pour partenaire l'hilarant José Garcia.

Michael Youn en interview sur AlloCiné : février 2004, février 2006, juin 2007

A réalisé

A joué dans