Colin Farrell

Photo de Colin Farrell

Biographie

Fils et neveu de footballeurs, Colin Farrell envisage un temps une carrière sportive. Il s'expatrie ensuite à Sydney à l'âge de 17 ans, où il reste un an et travaille en tant que mannequin, avant de se tourner vers la comédie. Il suit alors les cours de la Gaiety Drama School de Dublin mais abandonne ses études avant la fin de son cursus, ce qui ne l'empêche pas de jouer dans The War zone (1999), le premier long métrage de Tim Roth. Après avoir échoué à une audition ayant pour but de trouver les membres du groupe Boyzone, il apparaît dans Ordinary decent criminal (2000) aux côtés de Kevin Spacey, qui l'avait repéré sur scène, dans une pièce de théâtre jouée à Londres. Mais c'est en 2001 qu'il se fait connaitre du grand public, grâce à son rôle du soldat Bozz dans Tigerland de Joel Schumacher. Colin Farrell retrouve ce dernier pour les besoins du thriller téléphonique Phone game (2003) et fait une apparition clin d’œil en voyou dans le drame Veronica Guerin, la même année.


Parallèlement à une vie privée tumultueuse qui fait le bonheur des tabloïds - on lui prête notamment une aventure avec la chanteuse Britney Spears et de nombreux problèmes liés à la drogue -, cette "belle gueule" irlandaise fait fureur à Hollywood : volant la vedette à Bruce Willis dans le film de guerre Mission évasion (2002), il a l'honneur d'affronter à l'écran Tom Cruise dans Minority report, Ben Affleck dans Daredevil (2003) et son idole Al Pacino dans le thriller d'espionnage La Recrue. Après avoir intégré la S.W.A.T. unité d'élite en 2003, il accède à la consécration en se voyant proposer par Oliver Stone le rôle d'Alexandre le Grand. Une rencontre pas vraiment au sommet, puisqu'elle lui vaudra un Razzy Awards de pire acteur de l'année 2003 !


Son ascension se poursuit néanmoins avec une autre fresque historique, et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit du Nouveau monde (2005) de l'adulé Terrence Malick. Travaillant dorénavant avec les plus grands cinéastes américains, il ne tarde pas à reprendre, sous la direction de Michael Mann, le rôle tenu à l'origine par Don Johnson dans l'adaptation de la série Miami vice - Deux flics à Miami. Il tourne ensuite avec Woody Allen dans Le Rêve de Cassandre, aux côtés d'Ewan McGregor. Assagi, l'acteur décide alors de s'éloigner des plateaux et des tabloïds, pour se consacrer à son fils James, né en 2003 et atteint d'une maladie rare. Il prend ainsi le parti d'accepter davantage de seconds rôles en fonction des films qu'on lui propose, et de se tourner vers le cinéma indépendant.


En 2007, il est l'une des transformations du personnage de Tony, conçu à l'origine pour n'être incarné que par Heath Ledger décédé prématurément, dans du déjanté Terry Gilliam. Il revient ensuite au polar plus conventionnel dans Le Prix de la loyauté (2008) où il incarne un flic corrompu aux côté d'Edward Norton. Gangster désœuvré et dépressif dans Bons Baisers de Bruges (2008) où il retrouve son compatriote Brendan Gleeson, il tombe amoureux de la sirène Ondine en revenant vers des réalisateurs irlandais, en l'occurrence ici, Neil Jordan. En 2010, il fait une apparition remarquée en chanteur de country dans Crazy Heart pour lequel son partenaire Jeff Bridges est oscarisé, et est à l'affiche de Eyes of War où il incarne un photographe de guerre chevronné pris dans la tourmente de la guerre au Kurdistan.


Rien qu'en 2011, on le voit tour à tour en petit malfrat dans le polar London Boulevard, en chef d'entreprise peu dégourdi dans la comédie Comment tuer son Boss ?, et en vampire indestructible dans le film d'horreur Fright Night. Il retrouve le gros blockbuster l'année suivante avec Total Recall, remake du film de Paul Verhoeven, pour lequel il reprend le rôle tenu précédemment par Arnold Schwarzenegger. Scénariste hollywoodien en panne d’inspiration dans le déjanté 7 Psychopathes, cherchant à se venger d'un gang dans le violent Dead Man Down, amoureux de Jessica Chastain dans le film d'époque Mademoiselle Julie, Colin Farrell varie les genres. 


L'acteur ne tarde pas à goûter aux joies du petit écran et ses séries de qualité : il campe ainsi un policier torturé dans la deuxième saison de True Detective, en compagnie de Rachel McAdams et Vince Vaughn, qui est diffusée en 2015. Cette même année, Colin Farrell témoigne à nouveau de son engouement pour les projets originaux avec The Lobster, Prix du Jury à Cannes et pour lequel il prend 20 kilos.

A joué dans