Mark Dacascos

Photo de Mark Dacascos

Biographie

Né à Hawaii mais élevé à Hambourg en Allemagne, Marc Dacascos tient son physique remarquable de ses origines pour le moins variées : japonaises, chinoises, philippines, espagnoles, et irlandaises. A 4 ans, il débute les arts martiaux où il excelle et remporte à 9 ans son premier tournoi international. Il enchaîne ensuite les médailles et devient professeur d'arts martiaux.



C'est par hasard qu'il est repéré dans un restaurant par Chris Lee, l'assistant du réalisateur Wayne Wang. Il obtient alors un petit rôle dans Dim sum : a little bit of heart et commence à prendre des cours de comédie. Il enchaîne ensuite les films d'action où son physique est mis en avant. Dans
Only the strong (1993), il est Louis Stephens, un ancien élève qui revient dans son lycée aujourd'hui dominé par des gangs. Il décide d'enseigner aux nouveaux élèves les arts martiaux mais se heurte au chef de bande local. L'année suivante, on le retrouve à l'affiche de Double Dragon où il fait à nouveau démonstration de ses talents de combattant.



1995 marque un tournant dans sa carrière cinématographique.
Crying Freeman, adaptation d'une bande dessinée culte au Japon, révèle Marc Dacascos au grand public. Dans ce film de Christophe Gans il interprète un tueur au service d'une secte secrète chinoise. Une série télévisuelle en 1998 assoit sa popularite : The Crow : Stairway to Heaven. Il est Eric Draven, personnage rendu culte en 1994 par Brandon Lee dans le long métrage d'Alex Proyas: The Crow.



Christophe Gans fait à nouveau appel à Dacascos en 2001 pour Le Pacte des loups. Dans le rôle de Mani, un étrange et taciture indien de la tribu de Mohawks, il séduit à nouveau le public. En 2003, on le retrouve aux côtés de Jet Li dans
En sursis.

A joué dans