Daniel Radcliffe

Photo de Daniel Radcliffe

Biographie

Issu d'une famille assez conservatrice (père chrétien orthodoxe, mère juive), Daniel Radcliffe fréquente des écoles indépendantes non mixtes dans lesquelles il ne côtoie que des garçons. Peu motivé, il se détourne rapidement des bancs de l'école et fait ses débuts à l'écran en décembre 1999 dans le téléfilm David Copperfield de Simon Curtis diffusé sur la BBC. Il y croise notamment Maggie Smith, Zoë Wanamaker et Dawn French, qu'il retrouvera quelques années plus tard sur la saga Harry Potter.

En 2001, Daniel Radcliffe est retenu pour incarner le fils de Jamie Lee Curtis et Geoffrey Rush dans The Tailor of Panama de John Boorman. Il accède au statut de véritable star mondiale à l'âge de 12 ans en se glissant dans la robe de l'apprenti-sorcier Harry Potter pour le premier volet de la saga, Harry Potter à l'école des sorciers, adapté de la série de romans de J.K. Rowling. Rapidement, le phénomène prend une telle ampleur que le jeune comédien décide d'arrêter ses études pour se consacrer à son métier mais aussi pour éviter les hordes de paparazzi qui le suivent à la trace.

Ne quittant plus les rangs de Poudlard de 2002 à 2010, il est successivement dirigé par Chris Columbus (Harry Potter et la chambre des secrets), Alfonso Cuarón (Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban), Mike Newell (Harry Potter et la coupe de feu), et enfin David Yates pour les quatre derniers volets.

Non dépourvu d'humour, Daniel Radcliffe sait faire preuve d'auto-dérision quant à son statut d'enfant star : en 2006, en pleine "Harry Potter mania", il fait une apparition dans la série télévisée britannique Extras de Ricky Gervais et Stephen Merchant. L'épisode, resté dans les annales, nous montre l'acteur interprétant une version parodique de lui-même, sous les traits d'un adolescent starifié totalement immature et capricieux, convaincu d'être doté d'un charme irrésistible.

En parallèle, il s'essaye en 2007 à son premier rôle "non-magique" en cinq ans pour les besoins du drame December boys. Il incarne la même année un jeune soldat dans le téléfilm de guerre Mon fils Jack et participe à une pièce, "Equus", sur les planches du théâtre de Londres, ainsi qu'à Broadway. Avec la fin de la saga Harry Potter, l'acteur tire un trait définitif sur une page de sa carrière, ce qui ne l'empêche pas de rebondir rapidement, en occupant, en 2012, la tête d'affiche de La Dame en noir, un thriller d'horreur aux accents fantastiques dans la lignée de Les Autres (2001).

La même année, Daniel Radcliffe rejoint le petit écran en intégrant la nouvelle série britannique, A Young Doctor's Notebook and Other Stories, où il incarne le Dr Vladimir Bomgard, jeune médecin russe qui débute sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale. Côté cinéma, il est en tête d'affiche de Horns (2013) du Français Alexandre Aja, dans lequel il joue un jeune homme qui se réveille avec des cornes lui donnant le pouvoir de faire avouer aux gens leurs plus sombres secrets. La même année, le comédien s'essaye pour la première fois à la comédie romantique dans Et (beaucoup) plus si affinités.

En 2014, Radcliffe revient à un registre qu'il connaît bien avec la nouvelle version du célèbre livre de Mary Shelley, Victor Frankenstein, film d'épouvante dans lequel il incarne Igor, le serviteur de Frankenstein (joué par James McAvoy).

A joué dans