Shane Black

Photo de Shane Black

Biographie

Shane Black est un surdoué de la plume. L'auteur fait ses études à la prestigieuse Université de Californie et obtient un diplôme en cinéma en 1983. A peine sorti de l'école, le jeune Shane, âgé de seulement 23 ans, vend le script de L'Arme fatale à la société Warner. Le film, réalisé par Richard Donner, connait un succès phénoménal, réinventant le sous-genre du buddy-movie et lançant Shane dans le grand bain hollywoodien.

En 1987, Shane fait ses premiers pas d'acteur dans le film d'action fantastique de John McTiernan, Predator. On retient sa prestation désopilante de soldat blagueur face à un Sonny Landham de glace et un Arnold Schwarzenegger alors au sommet de sa gloire. Suivent des petits rôles dans la comédie d'horreur Flic ou Zombie en 1988, Robocop 3 en 1989 ou Pour le pire et pour le meilleur en 1997 qui lui permet de donner la réplique à Jack Nicholson.

Après le succès de "L'Arme fatale", Shane Black collabore aux suites, L'Arme fatale 2 (1989) et L'Arme fatale 3 (1992), en tissant les histoires de ces films mais laissant l'écriture du scénario à Jeffrey Boam. Fort de ces succès, Shane est à l'époque le scénariste le plus prisé et le mieux payé d'Hollywood. Il touche notamment 1.75 millions de dollars pour écrire le film d'action avec Bruce Willis, Le Dernier samaritain.

En 1993, l'auteur retrouve John McTiernan et Arnold Schwarzenegger mais reste cette fois derrière la caméra en signant le script de Last Action Hero. Le film, parodie hilarante des blockbusters d'action hollywoodiens, brille par son intrigue et son auto-dérision. Semi-échec lors de sa sortie en salles, "Last Action Hero" devient culte au fil du temps grâce au marché de la vidéo.

Trois ans plus tard, le scénariste écrit et produit le film d'action de Renny Harlin, Au revoir, à jamais. En tant que roi du genre, Shane touche la "modique" somme de 4 millions de dollars pour ce long métrage. En 1998, un quatrième épisode de L'Arme fatale sort au cinéma mais Shane n'y participe pas (il est crédité en tant que créateur des personnages).

Suit une période de vaches maigres pour l'auteur qui ne revient au cinéma qu'en 2005 sous l'impulsion de son ami, le producteur Joel Silver. Passionné d'histoires de détectives, Shane Black met en scène son premier long métrage, Kiss kiss, bang bang et rend hommage à ces récits qui ont bercé son enfance. Dans ce film rempli d'humour et de dérision, un voleur en cavale (Robert Downey Jr.) se retrouve en plein milieu d'un casting de film policier hollywoodien.

En 2013, Shane retrouve Robert Downey Jr. pour tourner Iron Man 3, suite des blockbusters auparavant réalisés par Jon Favreau. Son expérience et sa maîtrise du genre action ont amené Shane à être logiquement choisi pour mettre en scène les nouvelles aventures du justicier en armure. Après cette incursion dans le blockbuster de super-héros qui a récolté 1,2 milliards de dollars de recettes dans le monde, le metteur en scène revient en 2016 à ses premières amours, le buddy movie d'action. Il engage Ryan Gosling et Russell Crowe pour interpréter les personnages de The Nice Guys, comédie policière située dans les années 70. Après cela, le réalisateur va s'atteler à redonner vie à un monstre culte dans The Predator, suite du grand classique de l'horreur mis en scène par John McTiernan en 1987 et dans lequel Shane jouait le rôle de Hawkins, le mercenaire blagueur.

Auteur : Vincent Formica

A réalisé