Maggie Smith

Photo de Maggie Smith

Biographie

Figure incontournable du théâtre anglais, Maggie Smith a interprété tous les grands rôles du répertoire classique (de Shakespeare à Wilde) avant de faire ses débuts au cinéma en 1958 dans Nowhere to go, un film policier co-réalisé par Basil Dearden et Seth Holt.

Commandeur de l’Empire Britannique, docteur Honoris Causa de l'Université de St. Andrews et de l'Université de Londres, elle est lauréate de deux Oscars : celui de la Meilleure actrice pour sa composition d'un professeur iconoclaste dans Les Belles années de Miss Brodie (Ronald Neame, 1969), et du Meilleur second rôle féminin pour le choral California Hotel de Herbert Ross en 1978. Récompensée également par deux Golden Globes pour California Hôtel et Chambre avec vue (James Ivory, 1986), Maggie Smith a côtoyé quelques-uns des cinéastes les plus prestigieux. Ainsi a-t-elle été dirigée par Joseph L. Mankiewicz (Guepier pour trois abeilles, 1967), George Cukor (Voyage avec ma tante, 1972), ou encore Steven Spielberg (Hook ou la revanche du Capitaine Crochet, 1991).

Actrice aussi populaire qu'exigeante, elle incarne la mère supérieure de Sister Act 2, avant de donner la réplique à Judi Dench dans Un thé avec Mussolini en 1999. L'année suivante, elle interprète l'un des rôles les plus importants de sa carrière en la personne du professeur McGonagall de Harry Potter à l'école des sorciers, mis en scène par Chris Columbus. Un personnage qu'elle retrouve l'année suivante pour le deuxième volet des aventures de l'apprenti-sorcier dans Harry Potter et la chambre des secrets, puis pour tous les autres épisodes de la saga jusqu'à sa fin, en 2011.

Après ces incursions dans le monde des sorciers, on retrouve l'actrice en 2002 dans Gosford Park de Robert Altman, dans le rôle de la comtesse Constance de Trentham, qui lui vaut sa sixième nomination aux Oscars. Maggie Smith cultive par la suite des projets "so british" plus modestes, avec des films comme Secrets de famille (2005), avec Rowan Atkinson et Kristin Scott Thomas, ou Jane (2007), sur les amours de la romancière Jane Austen, incarnée par la jeune et prometteuse Anne Hathaway. 

Alors que la saga Harry Potter touche à sa fin, on peut l'entendre donner de la voix pour le film d'animation Gnomeo et Juliette, et apparaître dans l'adaptation d'une autre pièce du patrimoine anglais, la série de romans "Chère Mathilda", sortie sous le nom de Nanny McPhee et le big bang. Maggie Smith reprend pour l'occasion le rôle, devenu récurrent dans sa carrière, de vieille dame souriante, maligne et sympathique. En parallèle, elle incarne Violet Crawley dans la série Downton Abbey, le temps de six saisons. On la retrouve d'ailleurs sous ces mêmes atours dans la comédie de retraités Indian Palace (2012), au milieu d'un casting là encore 100% britannique, qui compte notamment dans ses rangs Bill Nighy, Tom Wilkinson et sa partenaire de longue date Judi Dench, et sa Suite royale en 2015.

A joué dans