Hope Davis

Photo de Hope Davis

Biographie

Hope Davis se tourne très jeune vers la comédie. Avec son amie d'enfance, Mira Sorvino, elle avait l'habitude d'improviser de petites pièces de théâtre destinées du voisinage. Elles se séparent lorsqu'elle part à Londres pour étudier à la Royal Academy of Dramatic Art, Mira Sorvino partant de son côté à Pekin achever son apprentissage du mandarin.

Hope Davis revient à New York dès la fin de ses études et se consacre alors pleinement à sa carrière d'actrice. Elle joue notamment dans de nombreuses pièces, dans lesquelles elle obtient une certaine renommée et débute au cinéma par de courtes apparitions (d'abord L' Experience interdite, puis Maman, j'ai raté l'avion). Elle est remarquée aux côtés de Nicolas Cage dans Kiss of death de Barbet Schroeder puis dans En route vers Manhattan aux côtés de Stanley Tucci qui fait démarrer sa carrière cinématographique.

Néanmoins, l'actrice se fait encore rare sur le grand écran. Privilégiant le théâtre, elle se montre discrète au cinéma mais minutieuse dans ses choix. Altérant petits films indépendants, (Guy, 1997) et grosses productions hollywoodiennes (Arlington Road, 1998), elle acquiert un succès critique et une popularité montante. En 2002, elle joue la fille de Jack Nicholson dans la comédie d'Alexander Payne, Monsieur Schmidt. Forte du succès de ce rôle plus important, elle se fait plus présente dans les salles obscures (American Splendor, Proof en 2004). En 2005, elle revient, dix ans après Kiss of death, aux côtés de Nicolas Cage dans la comédie dramatique de Gore Verbinski The Weather man avant de devenir la femme de Greg Kinnear dans la comédie The Matador.

A joué dans