George Miller

Photo de George Miller

Biographie

Président du Jury du Festival de Cannes 2016

Originaire d'une petite bourgade du Queensland en Australie, George Miller entreprend des études de médecine avant de s'orienter vers le cinéma. En 1971, il écrit et réalise un court métrage intitulé Violence in the Cinema, Part 1 qui remportera deux prix de l'Australian Film Institute et sera présenté aux festivals de Sydney et de Moscou. Le film est produit par son fidèle associé Byron Kennedy, avec qui il fondera la société Kennedy Miller.


Il connaît son premier grand triomphe avec son long métrage Mad Max, un road movie apocalyptique interprété par Mel Gibson et qui fut largement censuré en raison de nombreuses scènes de violence. Fort de ce succès, le réalisateur signe deux suites intitulées Mad Max 2 et Mad Max au-delà du Dôme du Tonnerre. Steven Spielberg l'invite à réaliser le dernier épisode de La Quatrième dimension, considéré par les critiques comme le meilleur de cette anthologie.


En 1982, George Miller perd son associé Byron Kennedy dans un accident d'hélicoptère. Il poursuit alors leurs activités communes avec Doug Mitchell sous l'égide de la société Kennedy Miller. Le cinéaste revient à Hollywood, pour réaliser Les Sorcières d'Eastwick, une comédie fantastique interprétée par Jack Nicholson et Susan Sarandon, qu'il dirigera par la suite dans le film dramatique Lorenzo. En 1993, il fait tourner Naomi Watts dans le drame Gross misconduct et change de registre en produisant et en écrivant le scénario de Babe, le cochon devenu berger. Le héros Babe plaît au public, et il renouvelle l'expérience, en tant que réalisateur cette fois-ci, avec Babe, le cochon dans la ville.


Après une éclipse de 7 ans, George Miller revient à la réalisation en mettant en scène un manchot de l'Antarctique dans Happy Feet. Il s'agit du premier film d'animation du metteur en scène australien qui obtient un succès retentissant auprès du public à travers le monde et qui remporte également l'Oscar du meilleur film d'animation en 2007. Une suite, intitulée sobrement Happy Feet 2, est aussitôt mise en chantier et George Miller est à nouveau chargé de la réalisation. Le film sort en 2011 mais malheureusement, cette fois-ci, le succès n'est pas au rendez-vous.


Cela n'affecte pas très longtemps le cinéaste qui dès l'année suivante entame le tournage d'une grosse production, dont il a écrit le scénario depuis près de dix ans mais qui a connu de nombreux problèmes dans sa phase de production. Il s'agit du nouveau volet de sa célèbre franchise, Mad Max : Fury Road, une sorte de reboot et d'hommage à sa trilogie originale. Tom Hardy y reprend le rôle tenu auparavant par Mel Gibson. Ce nouveau chapitre est sélectionné pour être projeté en Sélection Officielle Hors Compétition du Festival de Cannes 2015.


L'année suivante, l'australien est choisi pour être le Président du Jury du Festival de Cannes 2016 et ne cache pas son enthousiasme : "Quel immense plaisir ! Etre au cœur de ce Festival chargé d'histoire qui dévoile les joyaux du cinéma mondial, débattre des heures passionnément avec mes compagnons de Jury, c'est un grand honneur. Je ne manquerais ça pour rien au monde !"

A réalisé