Patrick Bruel

Photo de Patrick Bruel

Biographie

Acteur et chanteur, Patrick Bruel mène cette double carrière de front. C'est grâce au réalisateur Alexandre Arcady, dont il partage les origines, qu'il décroche son premier rôle au cinéma, celui de Paulo, le fils d'Albert Narboni (Roger Hanin), dans Le Coup de sirocco en 1979. Les deux hommes travailleront à nouveau ensemble sur Le Grand carnaval en 1983, L'Union sacrée en 1990 et K en 1997. A l'aise dans la comédie, cet acteur aux airs de jeune premier ne tarde pas à faire les 400 coups dans Les Diplômés du dernier rang (1982) et P.R.O.F.S (1985).

Sa carrière lancée, il enchaîne les tournages de films plus ambitieux comme Attention bandits ! (1986), La Maison assassinée (1988) et Force majeure (1989). Après l'immense succès remporté par son album Alors regarde en 1990, Patrick Bruel retrouve le chemin des studios pour deux films policiers : l'un réalisé par Michel Deville, Toutes peines confondues (1992), et l'autre par Claude Zidi, Profil bas (1993). L'acteur se prend à rêver d'Hollywood en participant au remake de Sabrina (Sydney Pollack, 1995) et à la comédie romantique Lost and Found en 1999, mais ces dernières prestations ne convainquent pas réellement.

Qu'à cela ne tienne, Patrick Bruel fait son grand retour en France avec un rôle dans lequel on ne l'attendait pas, celui de François Perrin, pour la comédie d'aventure de Francis Veber, Le Jaguar, en 1996. Faisant dorénavant le choix de tourner avec parcimonie des films de qualité, il s'illustre en 2001 dans Le Lait de la tendresse humaine de Dominique Cabrera et Les Jolies choses de Gilles Paquet-Brenner. Le vent en poupe, il mène la romance Une vie à t'attendre (2004) avec Nathalie Baye et s'en va goûter L'Ivresse du pouvoir (2006) sous la direction de Claude Chabrol. La même année, il associe son nom au drame historique d'Elie Chouraqui, Ô Jérusalem, sur la création de l'Etat d'Israël en 1947.

Au cœur d'Un secret (2007) de Claude Miller, son rôle aux côtés de Cécile de France et Julie Depardieu le plonge dans un drame familial qu'il retrouve sur le ton de la comédie Le Code A Changé (2009) de Danièle Thompson. L'acteur ne quitte pas l'univers de la famille, décidément au centre de ses choix cinématographiques, puisqu'il campe le personnage principal dans le très noir Comme les cinq doigts de la main (2010) d'Alexandre Arcady, l'histoire d'une fratrie poursuivie par un gang de trafiquants, et la comédie Le Prénom, huis clos adapté d'une pièce à succès.

A joué dans