Michèle Laroque

Photo de Michèle Laroque

Biographie

Née sur la Côte d'Azur, Michèle Laroque suit des études d'économie et d'anglais, des cours de comédie à Antibes et effectue un séjour aux Etats-Unis sur le campus d'Austin.

Après avoir été remarquée dans l'émission humoristique La Classe, Michèle Laroque apparaît pour la première fois au cinéma dans la peau d'une hôtesse de l'air pour les besoins de la comédie Suivez cet avion (1989). Dès le début des années 1990, elle enchaîne les petits rôles dans des films de Patrice Leconte (Le Mari de la coiffeuse, 1990), Tango, 1993) et de Claude Sautet (Nelly et Monsieur Arnaud, 1995).

Ce sont toutefois ses prestations de Martine, l'amie de Vincent Lindon dans La Crise (1992), et de la bourgeoise Marie Hagutte dans Pédale douce (1996) - un rôle qu'elle reprendra pour la suite Pédale dure en 2004 - qui l'imposent véritablement sur le devant de la scène cinématographique française. Pour ce dernier personnage, elle est d'ailleurs nommée au César du Meilleur second rôle féminin. Parallèlement, l'actrice rejoint la bande des Enfoirés pour les galas des Restos du Coeur et monte sur les planches en compagnie de Pierre Palmade pour jouer la pièce Ils s'aiment.

Alliant un charme redoutable à un véritable talent comique, elle est fortement sollicitée au cinéma, donnant tour à tour la réplique à Daniel Auteuil dans le thriller Passage à l'acte (1996), Gérard Depardieu dans Le Plus beau métier du monde (id.) et Gérard Jugnot dans Fallait pas !... (id.). En 1997, elle change de registre, incarnant la mère d'un petit garçon se prenant pour une fille dans Ma vie en rose d'Alain Berliner, mais n'en délaisse pas moins la comédie avec sa prestation déjantée d'une célibataire amoureuse dans Serial lover (1998) de James Huth.

En 1999, Michèle Laroque signe le scénario de Doggy bag qu'elle interprète avec Didier Bourdon. Deux ans plus tard, cette grande blonde pétillante interprète une comptable "nympho" dans Le Placard (2001) de Francis Veber et la bonne amie de Catherine Jacob dans J'ai faim !!! (id.) de Florence Quentin. S'accordant une petite pause cinématographique, elle retourne au théâtre pour se produire à nouveau avec Pierre Palmade dans la pièce Ils se sont aimés.

Elle tente ensuite de faire carrière à Hollywood, mais ne tarde pas à revenir en France pour fêter un Anniversaire, celui de Diane Kurys, en 2005. Elle confirme ce come-back réussi en s'invitant dans La Maison du bonheur (2006) de Dany Boon et en intégrant la communauté juive séfarade de Comme t'y es belle ! (id.). Elle change ensuite de registre avec deux drames sortis en 2009. Le premier s'intitule Dans tes bras. Elle y interprète une mère bouleversée et bouleversante qui retrouve son fils seize ans après l'avoir abandonné. Dans le second, Oscar et la Dame Rose, elle joue le rôle d'une femme bienveillante qui se lie d'amitié avec un jeune garçon atteint d'une maladie incurable. Michelle Laroque revient ensuite à la comédie, son genre de prédilection : dans Monsieur Papa (2011), elle joue avec et sous la direction de Kad Merad.

A réalisé

A joué dans