Keira Knightley

Photo de Keira Knightley

Biographie

Keira Knightley est ce qu’on pourrait appeler une enfant de la balle. Fille de l’acteur Will Knightley et de la dramaturge Sharman MacDonald, Keira, née à Teddington dans le Middlesex, en Angleterre, débute sa carrière à la télévision en apparaissant dans de nombreux spots publicitaires. En 1999, elle décroche, à l'âge de seize ans, le rôle de Sabé dans Star wars : épisode 1 - La Menace fantôme. Après ce démarrage fracassant et parallèlement à une carrière télévisuelle (les séries Princess of thieves et Oliver Twist), la jeune femme progresse à son rythme, prenant bien soin de varier les genres.


Ainsi, en 2001, Keira Knightley est l'une des jeunes vedettes du thriller horrifique The Hole. L'année suivante, elle change radicalement de registre en campant une joueuse de football dans la comédie Joue-là comme Beckham (2002). En 2003, elle monte d'un cran en tenant l'un des principaux rôles du film d'aventures Disney Pirates des Caraïbes, la malédiction du Black Pearl aux côtés de Johnny Depp et Geoffrey Rush. Trois ans plus tard, elle enfilera à nouveau la toilette de l'aristocratique Elizabeth Swann pour les deux autres volets Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit et Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde.


Sa beauté irradie l'écran comme en témoigne sa prestation dans la comédie romantique Love actually (2003) de Richard Curtis. Hollywood se l'arrache : Keira Knightley prête ainsi ses traits à Guenièvre dans la fresque épique Le Roi Arthur (2004), avant de troquer son arc et ses flèches pour les armes à feu qu'affectionne la chasseuse de primes Domino Harvey. Mais à partir de 2005, la belle se tourne vers un répertoire plus classique, tournant à deux reprises sous la direction du britannique Joe Wright (Orgueil et préjugés, Reviens-moi) et goûtant à l'oeuvre d'Alessandro Baricco (Soie).


En 2008, elle tourne à nouveau, après The Jacket, sous la direction de John Maybury, dans The Edge of Love, dont le scénario est écrit par sa mère. La même année, elle tient le rôle-titre de The Duchess aux côtés de Ralph Fiennes puis délaisse un temps le cinéma pour monter sur les planches pour la première fois. Ainsi, elle fait ses débuts théâtraux dans une adaptation du Misanthrope de Molière par Martin Crimp où elle reprend le rôle de Célimène dans une version plus moderne. Le début de l’année 2011 marque son retour sur les écrans avec 2 films sortant à quelques semaines d’intervalle. Le 1er, Last Night, la voit incarner une femme confrontée à la tentation adultérine tandis que le second, Never Let Me Go, d’après la nouvelle acclamée de Kazuo Ishiguro, lui permet d’interpréter un clone aux côtés de valeurs montantes telles que Carey Mulligan et Andrew Garfield.


David Cronenberg la transforme ensuite en Sabina Spielrein, une patiente juive souffrant d'hystérie qui amène le trouble dans la relation entre les deux célèbres psychanalystes Carl Jung et Sigmund Freud dans A Dangerous Method. Elle continue de côtoyer de grands noms, comme Jude Law (Anna Karénine, 2012), Steve Carell (Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare, id.), Chris Pine (The Ryan Initiative, 2013), Mark Ruffalo (New York Melody, 2014) et Benedict Cumberbatch (Imitation Game, 2015). La même année, nous la retrouvons au casting de la comédie romantique Girls Only en compagnie de la jeune Chloë Grace Moretz puis dans le film d'aventure Everest.

A joué dans