Echange (L')

Affiche Echange (L')
Réalisé par Taylor Hackford
Pays de production U.S.A.
Année 2000
Durée
Musique Danny Elfman
Genre Action, Thriller
Distributeur Pathé Distribution
Acteurs Meg Ryan, Russell Crowe, Alun Armstrong, Michael Kitchen, Mario Ernesto Sanchez
N° cinéfeuilles 412
Bande annonce

Critique

"Une personnalité en vue du monde économique est enlevée par un commando de guerilleros. A partir de cet événement réel, Taylor Hackford essaie de nous entraîner dans la complexité des négociations avec les rebelles.

On entend régulièrement parler de prises d'otages, de kidnappings, de demandes de rançons. L'enlèvement de personnalités politiques ou de patrons de l'économie fait souvent la une des journaux. Dans plusieurs régions du monde des factions armées mènent une guerre sans répit à l'autorité et aux gouvernements en place. Contraints de trouver des ressources leur permettant de poursuivre la lutte, les rebelles recourent de plus en plus fréquemment à l'enlèvement de cadres étrangers qui travaillent dans leur pays. Et pour répondre à la demande de rançons qui atteignent souvent des montants exorbitants, les sociétés concernées souscrivent maintenant des assurances pour leurs dirigeants lorsque ceux-ci doivent se rendre dans un pays à risques. Le kidnapping tend à devenir une opération programmée, un business comme un autre, une façon d'obtenir des fonds importants.

Taylor Hackford (OFFICIER ET GENTLEMAN, 1982; L'ASSOCIE DU DIABLE, 1997) s'est inspiré d'un événement réel et du récit de Thomas Hargrove, un étranger enlevé et retenu en otage, en 1994, par la ""narco-guerilla"" colombienne. L'ECHANGE raconte la prise d'otage de Peter Brown (David Morse), enlevé par des rebelles qui vont réclamer 3 millions de dollars de rançon. Ne pouvant compter sur le soutien de l'employeur de son mari, sa femme Alice (Meg Ryan) fait alors appel à Terry Thorne (Russel Crowe, ancien gladiateur nouvellement oscarisé...), un ancien membre des services secrets britanniques qui a mis ses compétences à disposition de la compagnie d'assurance Luthan Risk International. Les pourparlers s'engagent dans un climat tendu: les ravisseurs menacent périodiquement d'exécuter leur prisonnier, qu'ils transfèrent d'un camp à l'autre à travers les montagnes et la jungle...

Le cinéaste s'est donc intéressé au fonctionnement et au travail de ces négociateurs qui sont en général d'anciens officiers du FBI, d'Interpol ou de la CIA. Aptes à négocier avec des ravisseurs armés et au comportement imprévisible, ils sont en mesure d'analyser les risques présentés par tel ou tel pays ou telle région, et d'en informer en temps réel les assureurs et les assurés. Ils doivent pouvoir se rendre dans les pays concernés pour entamer des négociations, le plus souvent longues et laborieuses, tout en rassurant les familles.

Le titre anglais (PROOF OF LIFE) est plus explicite que le titre français donné au film. ""Preuve de vie"", c'est une expression familière aux négociateurs qui demandent périodiquement des preuves de la survie des otages: elle prend ici une résonance supplémentaire, plus intime, pour les trois protagonistes, Peter, Alice et Terry, embarqués dans des drames parallèles et annonciateurs de changements décisifs dans leur existence. Ces trois personnages sont dans une sorte d'impasse, et le drame va les obliger à s'interroger et à évoluer pour reprendre pied dans la vie. On sait gré au cinéaste, à ce propos, d'avoir su maintenir, dans l'évocation des destinées individuelles, un équilibre nécessaire entre la description des trajectoires personnelles des trois héros et celle du problème, plus complexe, de la prise d'otages et des négociations qui s'ensuivent. L'ECHANGE est probablement le premier film qui tente une approche, même superficielle, de ce sujet. L'oeuvre pèche indéniablement par simplification (les difficultés rencontrées par les négociateurs n'apparaissent guère) et l'opération aéroportée finale du sauvetage, concession au cinéma-spectacle, n'ajoute pas grand-chose. Mais le thème choisi et le traitement du récit (pas de faute de goût, ni de dérapage) ne sont pas sans intérêt. Les acteurs sont excellents et l'histoire est dotée d'un impact dramatique et émotionnel très fort."

Antoine Rochat