Spy x Family Code: White

Affiche Spy x Family Code: White
Réalisé par Takashi Katagiri, Kazuhiro Furuhashi
Pays de production Japon
Année 923
Durée
Musique Know Name
Genre Film d'animation, Action, Comédie
Distributeur Sony
Acteurs Atsumi Tanezaki, Saori Hayami, Takuya Eguchi
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 921

Critique

Spin-off de l’anime adaptant la populaire série de mangas, cette première aventure sur grand écran de la clique Forger mêle action et construction de liens familiaux, cette dernière dimension étant clairement mise à l’honneur.

Loid est un espion qui, pour le bien d’une de ses missions, fonde une famille fictive avec Yor, une femme à l’allure innocente, mais qui travaille secrètement comme tueuse à gages, Anya, une orpheline qui peut lire dans les pensées, et Bond, un chien issu de l’expérimentation en laboratoire capable de voir l’avenir. Alors que la petite troupe part en week-end dans une ville voisine afin d’apprendre la recette d’un dessert traditionnel, Anya avale par mégarde un microfilm précieux, menaçant ainsi de déclencher une guerre mondiale…

Cette adaptation du manga (lui-même déjà transposé en anime) de Tatsuya Endo nous propose une histoire d’espionnage classique et sympathique, bien que très oubliable. En effet, les méchants mis en scène tirent davantage vers le ridicule ou le cliché que vers le menaçant, et les enjeux sont peu surprenants puisque l’on sait que, en règle générale, l’intrigue va finir par rejoindre celle de la série animée et littéraire. L’accent est ainsi davantage porté sur le quartet de héros, auxquels on s’attache facilement sans forcément déjà connaître leur histoire, et sur leurs relations, au détriment de l’action.

Si le film s’adresse en priorité aux initié·e·s, il fait également en sorte que les néophytes s’y retrouvent et prennent du plaisir, même si certaines références ou sous-trames narratives leur échapperont malheureusement. Plus embêtant, il se révèle cependant parfois difficile de saisir totalement les alliances politiques en jeu (qui est avec qui, qui travaille pour qui, etc.) Autre point négatif, l’humour scatologique présenté et les comportements excessifs des personnages, éléments souvent typiques des anime japonais, peuvent refroidir si l’on n’est pas adepte de ce style. Dans l’ensemble, Spy x Family Code: White remplit son cahier des charges, mais pourrait se montrer plus convaincant sur certains points, surtout concernant la mission d’espionnage, ce qui ne dérangera sûrement pas les fans mais décevra peut-être les novices.


Amandine Gachnang

Appréciations

Nom Notes
Amandine Gachnang 13