Echine du diable (L')

Réalisé par Guillermo del Toro
Pays de production Mexique, Espagne
Année 2001
Durée
Musique Javier Navarrete
Genre Epouvante-horreur, Drame
Distributeur frenetic
Acteurs Eduardo Noriega, Federico Luppi, Fernando Tielve, Paco Maestre, José Manuel Lorenzo
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 437
Bande annonce

Critique

Pendant la guerre civile espagnole, un jeune garçon se réfugie dans un orphelinat perdu dans la campagne. Mais la bâtisse est hantée par un pensionnaire particulier: un fantôme... Un thriller fantastique rondement mené, mais un peu trop carré et convenu.

Après le film de vampire mexicain Cronos, qui l'avait fait connaître en 1993, Guillermo del Toro s'était fait accepter du public américain en 1997 avec Mimic, une série B musclée qui transposait le principe d'Alien dans les souterrains de New York.

Se fixant ici des objectifs plus ambitieux, et se revendiquant d'une prestigieuse lignée de films de fantômes à huis clos, L'Echine du diable ne manque pourtant pas d'intriguer. En donnant à son histoire une toile de fond historique, le réalisateur avoue avoir voulu "doter le film de mélancolie et de peur de façon égale".

Appliqué et professionnel, il remplit son contrat sans trop de mal, et livre un film divertissant, savamment dosé et tendu de bout en bout. Mais n'est pas Amenabar qui veut! Là ou le réalisateur espagnol avait fait preuve d'une retenue inédite et d'une grande inspiration pour réaliser Les Autres en 2001, Guillermo del Toro succombe à nouveau aux travers qui avaient alourdi Mimic, forçant le trait et se souciant "d'efficacité" plutôt que d'atmosphère.

Ancien membre

Appréciations

Nom Notes
Ancien membre 12
Ancien membre 12