Nid de guêpes

Affiche Nid de guêpes
Réalisé par Florent-Emilio Siri
Pays de production France
Année 2002
Durée
Musique Alexandre Desplat
Genre Action, Policier
Distributeur Pathé Distribution
Acteurs Pascal Greggory, Sami Bouajila, Samy Naceri, Benoît Magimel, Nadia Farès
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 432
Bande annonce

Critique

Dès les premières séquences le ton est donné et le spectateur prévenu: ce NID DE GUÊPES sera un nid d'embrouilles, avec trois histoires parallèles à suivre en même temps. D'abord celle d'une bande de malfrats qui préparent un casse (on saura plus tard qu'ils veulent voler du matériel informatique), ensuite celle d'une équipe policière emmenée par une brillante agente des forces spéciales (on découvrira qu'elle doit escorter un redoutable criminel, Abedin Nexhep, un ponte de la mafia albanaise qui doit être jugé devant un tribunal de Strasbourg), et enfin, celle d'une nuée bourdonnante de tueurs à la solde de Nexhep, nantis d'armes sophistiquées et bien décidés à faire s'évader leur chef durant son transfert sous haute surveillance.

Avec NID DE GUÊPES, le cinéaste français Florent-Emilio Siri ne cache pas qu'il a opté pour un film d'action à l'américaine. Ce monde de policiers, de voleurs et de tueurs, le cinéaste a prétendu vouloir en humaniser les personnages et brosser quelques portraits. Mais l'objectif est raté: l'émotion qui aurait dû être au rendez-vous est artificielle, et l'épaisseur psychologique et humaine des protagonistes fait cruellement défaut. Il n'y a guère qu'une ou deux scènes à sauver dans tous cette violence et ce gâchis: celle (peut-être) de la collaboration et de la complicité devenues nécessaires entre les policiers et les voleurs qui, coincés dans un entrepôt industriel, doivent unir leurs forces pour se dégager de l'essaim de guêpes des tueurs, et quelques plans qui lorgneraient (?) du côté du cinéma fantastique, dans une bonne utilisation des décors (l'entrepôt ressemble à un vaisseau spatial à la dérive), de la lumière et des ombres nocturnes. Mais c'est vraiment tout...

Copie conforme - et plutôt réussie, mais ce n'est pas un compliment - du cinéma hollywoodien d'action, NID DE GUÊPES reste un film minimaliste, un huis clos qui perd très vite de son mystère et de son suspense. Dans ce western des banlieues industrielles il n'y a plus dès lors qu'à attendre, avec patience et endurance, l'arrivée salvatrice de la cavalerie policière qui chassera tout ce nid d'Indiens, méchantes guêpes anonymes affublées de masques aux yeux rouges. La morale sera sauve, comme on dit, mais le film très vite oublié.

Antoine Rochat