Terrible Jungle

Réalisé par David Caviglioli, Hugo Benamozig
Titre original Terrible Jungle
Pays de production FRANCE
Année 2020
Durée
Musique Ulysse Klotz
Genre Comédie
Distributeur Praesens
Acteurs Catherine Deneuve, Jonathan Cohen, Vincent Dedienne
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 838

Critique

S'aventurant volontiers sur la piste de l'absurde, Terrible jungle s'égare parfois. Mais sa petite folie, illuminée par un humour régulièrement de haute volée, mérite de tenter l'aventure.

Eliott de Bellabre (Vincent Dedienne), un doctorant en anthropologie, part dans la jungle amazonienne à la recherche des Otopis, une mystérieuse tribu indienne, afin de faire état du fonctionnement de leur communauté. D’un même coup, c’est aussi pour lui l’occasion de s’éloigner de sa mère possessive, Chantal de Bellabre (Catherine Deneuve). Mais c’est sans compter sur l’inquiétude croissante de celle-ci qui décide d’aller le rechercher dans son aventure.

Dès la séquence d’ouverture, ce premier long-métrage de David Caviglioli et Hugo Benamozig affiche sa note d’intention : Terrible jungle est un film dialogué – très écrit. Dit autrement, il tient principalement sur le talent et la capacité de ses comédiens à assurer de longues scènes volubiles. Alors, certes, on pourrait reprocher à cette comédie de manquer de style, d’accuser quelques longueurs, ou encore d’être un peu expéditive sur la fin, pourtant la liberté et la générosité qui en émanent la rendent par moments irrésistible.

Mais ce qui frappe le plus avec cette première réalisation, c’est le soin avec lequel elle adjoint un ton satirique à son ambition d’être une véritable comédie populaire et grand public. Exemple : l’intégralité du scénario joue sur le décalage existant entre le fantasme colonialiste de l’anthropologue et la réalité d’une tribu dévastée, elle aussi, par les vicissitudes de la mondialisation : corruption, toxicomanie, pollution, ou encore exploitation. Autre exemple : c’est toute l’administration française qui est mise à mal lorsqu’on rit de l’incompétence du colonel Raspaillès, magnifiquement interprété par un Jonathan Cohen formidable.

Souvent jugée hâtivement bête, inintéressante, éculée ou encore problématique, la comédie française peut ainsi remercier David Caviglioli et Hugo Benamozig de nous avoir livré une première réalisation salutaire. Car Terrible Jungle est assurément la preuve que la comédie française ne se résume pas aux produits barbants à l’idéologie poussiéreuse.

Kevin Pereira

Appréciations

Nom Notes
Kevin Pereira 15