Goodbye – Qui nous sommes et qui nous étions

Affiche Goodbye – Qui nous sommes et qui nous étions
Réalisé par William Nicholson
Titre original Hope Gap
Pays de production ROYAUME-UNI
Année 2019
Durée
Musique Alex Heffes
Genre Drame
Distributeur CONDOR DISTRIBUTION
Acteurs Annette Bening, Bill Nighy, Josh O'Connor, Aiysha Hart
Age légal 10 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 838

Critique

Un couple (incarné par Annette Bening et Bill Nighy ) se défait sous le regard triste – et cruellement décillé – de leur fils (Josh O'Connor      ). Celui-ci souffre pour ses géniteurs, mais pas seulement : il craint le malheur parental comme on redoute des signaux sombres envoyés depuis l’avenir de sa propre existence. Voilà sans doute ce qu’il y a de plus intéressant dans ce film : le regard médian du fils, moins déchiré par le conflit (quoiqu’il soit bien sûr, parfois, pris en étau) qu’éprouvé dans son apprentissage de la finitude et habité par l’incertitude de pouvoir faire face à sa propre vie. De cette histoire parfois poignante – mais pas assez – et parfois drôle – mais pas assez –, on retiendra aussi quelques bons mots ; ainsi l’épouse, poète, religieuse et bavarde, qui juge le divorce plus dur que le deuil : d’un mari défunt, il y aurait au moins la tombe à fleurir, de beaux souvenirs à revivre, et la présence escomptée au ciel – promesse d’heureuses et prochaines retrouvailles.   

Mais ces quelques bons points ne suffisent guère, car pour le reste, on croirait l’avoir déjà vu cent fois, ce film : un vieux mariage qui vacille dans la cuisine à coups de champs-contrechamps et en épuisant des sachets de thé dans des tasses pleines.   

Alexandre Vouilloz

Appréciations

Nom Notes
Alexandre Vouilloz 12