Uncut Gems

Affiche Uncut Gems
Réalisé par Ben Safdie, Joshua Safdie
Titre original Uncut Gems
Pays de production U.S.A.
Année 2019
Durée
Musique Daniel Lopatin
Genre Thriller, Drame, Comédie, Policier
Distributeur Netflix
Acteurs Adam Sandler, Idina Menzel, Pom Klementieff, Lakeith Stanfield, Julia Fox, Eric Bogosian
Age légal 16 ans
N° cinéfeuilles 831
Bande annonce

Critique

Situé quelque part entre la crasse et la grâce, cette nouvelle proposition des frères Safdie est à l’image des précédentes: elle nous plonge jusqu’à l’asphyxie dans une irrespirable fuite en avant dont le climax final achève un pur moment de cinéma.

L’art des frères Safdie est reconnaissable. Mais il résiste pourtant à la malédiction d’un programme prévisible. Si, en effet, l’image reste granuleuse, le montage coupant, le tempo abrasif, et la mise en scène fiévreuse, cet Uncut Gems ne saurait être perçu comme le résultat d’une idée préconçue, une redite de Good Time, tant sa réalisation, plus équilibrée et moins tape à l’œil que d’habitude, en fait une œuvre unique - l’aboutissement d’un travail préparatoire amorcé par Mad Love in New York.

Racontant l’histoire d’un bijoutier juif, Howard Ratner, revendeur et magouilleur à ses heures perdues, sur le point de réaliser le coup de sa vie - revendre très cher une pierre précieuse à une star de la NBA (Kevin Garnett, excellent dans son propre rôle) pour se sortir de ses difficultés financières - les frères Safdie déploient, par la descente aux enfers de son personnage principal, un conte noir éreintant, cocaïné jusqu’à l’os.

Avec ce récit de la trajectoire d’un anti-héros, les frères Safdie affichent ouvertement leur note d’intention : Uncut Gems a trait à la Morale. Donc possiblement à la gêne. A la gêne d’être confronté - de s’identifier ? - à l’arrivisme d’un entrepreneur crapuleux magistralement interprété par un Adam Sandler qu’on n’avait pas vu aussi époustouflant depuis Punch-Drunk Love. Mais existe-t-il plus belle promesse cinématographique? Car, au fond, on le sait bien: là où la gêne règne, le plaisir domine. Et quel plaisir qu’un long métrage fasse du pathétique son souffle, sa sève: en s’enlisant dans une affirmation orgueilleuse, acharnée, de volonté qui conduit inévitablement à la catastrophe, Howard Ratner fait, à lui seul, d’Uncut Gems une expérience infernale de tous les instants.

Kevin Pereira

Appréciations

Nom Notes
Kevin Pereira 17