Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

Affiche Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
Réalisé par Arnaud Viard
Titre original Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
Pays de production France
Année 2018
Durée
Musique Clément Ducol
Genre Drame, Romance
Distributeur JMH Distributions SA
Acteurs Jean-Paul Rouve, Elsa Zylberstein, Aurore Clément, Alice Taglioni, Benjamin Lavernhe, Camille Rowe
Age légal 12 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 826
Bande annonce

Critique

Aurore, matriarche d’une famille de quatre enfants, fête son anniversaire entourée de ceux-ci. Tous sont confrontés à des problèmes: Jean-Pierre se retrouve en contact avec son amour perdu, tandis que Mathieu ne sait comment séduire une de ses collègues. Juliette essaie de tomber enceinte tout en cherchant à faire publier ses écrits alors que Margaux veut vivre de la photographie sans avoir à s’encombrer d’un emploi alimentaire. Mais un jour, une situation bien plus grave va se présenter à eux…

L’histoire est clairement divisée en deux parties, le drame faisant office de séparation. Si la première est véritablement plombante, la deuxième est plus subtile et émouvante, ce qui n’empêche tout de même pas le film, pourtant assez court, de présenter quelques longueurs. Celles-ci sont certainement dues au fait que, malgré un très bon casting et une base littéraire à succès (dont le réalisateur s’inspire librement ici), l’impression d’avoir déjà vu ce type de récit et croisé ce genre de personnages de (trop) nombreuses fois s’installe assez vite et n’aide pas à se passionner pour ce qu’on nous raconte. De plus, le potentiel de certains éléments narratifs ne semble pas être exploité jusqu’au bout, ce qui renforce le sentiment de frustration que peut ressentir le public face à ce spectacle qui se veut touchant et ordinaire, mais qui l’est peut-être un peu trop, au risque de flirter avec le mélodrame et l’ennui. Ce qui réussit à emporter dans les pages de papier ne fonctionne pas forcément sur grand écran. Les meilleures idées sont la représentation d’un personnage qui soutient et encourage tout le monde alors que personne ne croit en lui et le questionnement sur le fait d’être artiste, sur ce que cela demande et implique: faut-il sacrifier une vie «normale»? Pour réussir et avoir du succès, faut-il faire des compromis ou rester fidèle à sa vision? Et surtout, a-t-on le droit d’abandonner? Qu’on me comprenne: ce film est loin d’être mauvais, mais manque cruellement d’originalité et tire un peu trop sur la corde sensible. Amateurs et détracteurs de drames familiaux tire-larmes, soyez prévenus.

Amandine Gachnang

Appréciations

Nom Notes
Amandine Gachnang 12