Dora et la Cité perdue

Affiche Dora et la Cité perdue
Réalisé par James Bobin
Titre original Dora and the Lost City of Gold
Pays de production U.S.A., Australie
Année 2019
Durée
Musique John Debney, Germaine Franco
Genre Famille, Aventure
Distributeur Impuls
Acteurs Temuera Morrison, Adriana Barraza, Eva Longoria, Michael Peña, Isabela Moner, Jeffrey Wahlberg
Age légal 6 ans
Age suggéré 8 ans
N° cinéfeuilles 823
Bande annonce

Critique

Peut-être les comptines chantées de Dora l’exploratrice ont-elles rythmé vos jeunes années, ou celles de vos enfants? Dans cette adaptation, Dora est devenue grande. Après les jeux d’enfants dans la jungle, partagés avec son cousin Diego, elle doit en effet affronter l’adolescence et les pièges non moins dangereux du lycée. Mais très vite, l’aventure la rattrape. Ses parents ont disparu alors qu’ils suivaient la trace d’une mystérieuse cité: il n’en faut pas moins pour qu’elle se lance à leur recherche, accompagnée d’un groupe composite de compagnons, bien moins enthousiastes qu’elle à l’idée de rencontrer serpents et guerriers disparus… A part quelques reprises de répliques cultes et un joli segment en dessin animé, le film semble hésiter dans son rapport à la série d’origine. Les défis relevés par les personnages oscillent entre les premiers émois de jeunes adultes et des prises de conscience davantage destinées aux tout petits, comme «ensemble, on est plus fort» et «chante pour aller mieux». Si l’action est plutôt bien menée, elle pâtit de cette tonalité enfantine, en complète contradiction avec les acteurs - assez bons pour faire oublier la version française -, le cadre impressionnant de la forêt vierge et les attentes d’un spectateur qui ne sait plus dans quel âge se projeter.

Adèle Morerod

Appréciations

Nom Notes
Adèle Morerod 11