Music of my life

Affiche Music of my life
Réalisé par Gurinder Chadha
Titre original Blinded By The Light
Pays de production Grande-Bretagne
Année 2019
Durée
Musique A.R. Rahman
Genre Biopic, Drame, Comédie
Distributeur Fox-Warner
Acteurs Hayley Atwell, Viveik Kalra, Kulvinder Ghir, Aaron Phagura, Meera Ganatra, Nell Williams
Age légal 8 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 819
Bande annonce

Critique

Basé en grande partie sur les mémoires du journaliste Sarfraz Manzoor, le film de la réalisatrice indo-britannique Gurinder Chadha raconte la vie de Javed (Viveik Kalra), un jeune adolescent anglais d’origine pakistanaise, qui découvre dans les chansons rock’n’roll de Bruce Springsteen quelque chose qui va bouleverser sa vie.

La réalisatrice - à qui l’on doit Joue-la comme Beckham, 2002) - parle aussi des luttes contre les préjugés vis-à-vis des étrangers et des discriminations qui se manifestent au sein de la société britannique. Le sujet du film est donc sérieux, l’action se déroulant pendant une décennie particulièrement troublée de la vie politique anglaise, avec la crise économique qui frappe fort la population et la montée des sentiments nationalistes. On est en 1987, sous l’« ère Thatcher », et il ne fait franchement pas bon vivre dans la petite ville de Luton, avec des skinheads racistes et beaucoup de travailleurs au chômage. Toute le famille de Javed se fait traiter de « Pakis », et les parents de la petite amie de ce dernier considèrent joliment cet amoureux comme un élément « exotique » de leur entourage. Tout comme ses copains d’école qui l’écartent volontiers de leurs jeux, certains d’entre eux manifestant même le désir de lui «refaire le portrait».

Fils d’immigré, Javed manifeste par ailleurs un talent certain d’écriture. Sa professeure de littérature l’encourage, mais il a besoin d’un héros, d’un modèle avec lequel s’identifier. C’est là qu’intervient la personnalité du célèbre chanteur Bruce Springsteen, qui a séduit Javed avec ses premières chansons des années 70-80. Le film s’inspire très directement de la vie de l’artiste (issu lui aussi d’un milieu ouvrier et défendant les laissés-pour-compte) et ses chansons accompagnent toute la deuxième partie du film.

Gurinder Chadha réalise ici une œuvre classique dans sa forme, un film personnel et intéressant sur la jeunesse de cette époque et les difficultés pour bien des adolescents - en particulier si l’on est, comme Javed, d’origine étrangère - de trouver un véritable modèle pour se construire, de se faire accepter par l’entourage et de trouver du travail. La cinéaste s’attache tout particulièrement à la description du milieu familial de Javed, qui refusera l’autorité de son père et s’en ira aux Etats-Unis visiter les lieux où a vécu Bruce Springsteen, avant de revenir pour se réconcilier avec les siens.

Portrait plein de chaleur humaine d’un adolescent et tableau souvent pointu d’une société, Music Of My Life est aussi (dans sa seconde partie surtout) un long métrage musical qui se présente comme un hommage au chanteur-auteur-compositeur Bruce Springsteen, qui s’inscrit dans le sillage d’Elvis Presley et de Bob Dylan.


Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 15