So Long, My Son

Affiche So Long, My Son
Réalisé par Wang Xiaoshuai
Titre original Di jiu tian chang
Pays de production Chine
Année 2019
Durée
Musique Yingda Dong
Genre Drame
Distributeur trigon-film
Acteurs Qi Xi, Jing-chun Wang, Yong Mei, Du Jiang, Ai Liya, Zhao Yanguozhang
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 818
Bande annonce

Critique

Le dernier film du réalisateur Wang Xiaoshuai, épopée familiale et sociale de plus de trois heures, met en scène et problématise la période de la «politique de l’enfant unique» en Chine. Un drame bouleversant porté par l’acteur et l’actrice ayant obtenu pour leur rôle les Prix d’interprétation masculine et féminine à la Berlinale 2019.

Tout commence lorsque Yaojun et Liyun perdent leur fils alors que ce dernier jouait près d’un barrage avec des amis. Ce violent traumatisme, qui constitue les premières minutes du long métrage, est le point de départ d’une fresque non chronologique portant sur plus de trente ans de la vie de ce couple, avant et après la mort de leur enfant. Scène après scène, leur trajectoire personnelle, ainsi que les relations qu’ils entretiennent avec leurs amis ou le garçon qu’ils adoptent après le drame, se font le miroir d’une Chine soumise à une politique stricte empêchant les couples d’avoir plus d’un enfant, pour limiter la croissance démographique.

Cet émouvant mélodrame familial teinté de critique sociale est porté par une réalisation particulièrement intelligente, caractérisée par une pudeur bienvenue. Une grande justesse ressort de plusieurs séquences, notamment la scène de la mort du jeune garçon, cadrée en plan très large pour suggérer l’ampleur du drame sans le montrer, ou encore un moment d’apaisement, dans les dernières minutes du film, pendant lequel le couple ému est caché à notre vue par un rideau translucide, comme pour préserver l’intimité de leur bonheur soudain. Comment ne pas mentionner enfin la virtuosité des acteurs principaux, Wang Jingchun et Yong Mei, couronnés à Berlin cette année? Tous deux parviennent toujours à dire l’essentiel avec un geste ou un regard, et leur jeu subtil nous donne à sentir la puissance de la tragédie qui se noue et se dénoue sous nos yeux.


Noé Maggetti

Appréciations

Nom Notes
Noé Maggetti 16
Antoine Rochat 18