Fête de famille

Affiche Fête de famille
Réalisé par Cédric Kahn
Titre original Fête de famille
Pays de production France
Année 2019
Durée
Genre Drame, Comédie
Distributeur Praesens-Film
Acteurs Catherine Deneuve, Cédric Kahn, Laetitia Colombani, Emmanuelle Bercot, Vincent Macaigne, Luàna Bajrami
Age légal 12 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 818
Bande annonce

Critique

Le projet du film, sa promesse, s’apparente à une invitation. Ou plutôt à une adoption. Celle du spectateur par une famille qui s’effrite, par une famille qui implose.

Le socle de cette famille, c’est Andréa (Catherine Deneuve), mère de trois enfants: Vincent (Cédric Kahn), un père droit et aisé, Romain (Vincent Macaigne), une espèce de loser passionné par le cinéma, et Claire (Emmanuelle Bercot), sa seule fille, disparue depuis plus de trois ans. Le jour de son anniversaire, Andréa reçoit le plus beau des cadeaux: Claire ressurgit, comme par miracle. Mais le problème avec les retours, c’est qu’ils cachent souvent quelque chose. Là ce quelque chose, c’est la volonté de récupérer une partie de l’héritage d’un père décédé. Dès lors, ce qui apparaissait comme un doux présent ne constitue en réalité qu’une tornade furieuse balayant tout sur son passage.

La grande force de ce film réside dans son regard, dans son humanité. Elle se niche dans la complexité d’une démarche qui est menée de pair avec une observation distanciée et de l’empathie pour les personnages. Elle s’inscrit dans ce coup d’œil prompt qui saisit les choses et les gestes tout en abrégeant le temps de son observation. Car, comme à son habitude, Cédric Kahn observe sans jugement, ni condescendance, la multitude des rapports qui régissent cette famille, évitant ainsi toute forme de manichéisme. Tous les personnages ont le droit à la parole (il est par ailleurs essentiel de saluer le casting de ce film). La rhétorique laisse place à l’argumentation. Le gris efface le blanc, et le noir. Et c’est au spectateur qu’incombe le devoir de le déchiffrer, ce gris, cet insondable. C’est à lui de se positionner dans ces interactions familiales parfois tendres, parfois houleuses. Qui a raison? Qui a tort? Comment démêler le vrai du faux? Et parmi tous ces discours, finalement, celui qu’on retient, c’est l’impression que laisse le film à son achèvement: Fête de famille est un beau film choral sur la parole et les caractères.


Kevin Pereira

Appréciations

Nom Notes
Kevin Pereira 14