The Barber - L'homme qui n'était pas là

Affiche The Barber - L'homme qui n'était pas là
Réalisé par Joel Coen
Pays de production U.S.A.
Année 2001
Durée
Musique Carter Burwell
Genre Policier, Drame
Distributeur Bac Films
Acteurs Billy Bob Thornton, Frances McDormand, James Gandolfini, Scarlett Johansson, Michael Badalucco
N° cinéfeuilles 425
Bande annonce

Critique

"En compétition au Festival de Cannes 2001, prix de la mise en scène (cf. Ciné-Feuilles n. 416/417 p. 48).

Etats-Unis, été 1949. Ed Crane est coiffeur pour hommes dans une petite ville de Californie du Nord. Il n'aime pas son existence. L'infidélité de son épouse, Doris, lui offre peut-être l'occasion de tout changer en exerçant un chantage... Le peu scrupuleux projet d'Ed va l'entraîner dans des situations pour le moins périlleuses et dramatiques.

Les frères Coen (BARTON FINK, FARGO, THE BIG LEBOWSKI) nous présentent un film tourné en noir et blanc, réussi sur le plan de la forme, avec une histoire pleine de rebondissements, mais qui nous laisse sur notre faim.

Les cinéphiles prendront leur plaisir. Le film est plein de références et allusions aux polars américains des années 40. Le jeu des acteurs rappelle celui de figures légendaires du cinéma ""noir"": Montgomery Clift, Humphrey Bogart. L'univers est celui de l'écrivain James M. Crain.

La réalisation est minutieuse. Les acteurs sont bien dirigés et jouent juste, en particulier Billy Bob Thornton dans le rôle d'Ed Crane, coiffeur, homme ordinaire un peu simple d'esprit, toujours la cigarette au bec.

L'histoire est racontée à la manière d'un entomologiste. Elle ne nous touche pas, ne nous émeut guère, malgré le déroulement dramatique de l'action. On regarde THE BARBER avec plaisir, car c'est du ""bon cinéma"" et on ne s'ennuie pas. Que dire de plus, puisque l'histoire telle qu'elle nous est racontée est mince et nous intéresse que modérément? Un film ne doit pas seulement avoir des qualités formelles. Le fond, en l'occurrence, fait défaut..."

Ancien membre