Seuls ensemble

Affiche Seuls ensemble
Réalisé par Thomas Wüthrich, Sonia Zoran
Pays de production Suisse
Année 2018
Durée
Musique antonio Esperti, Andrea Esperti
Genre Documentaire
Distributeur P.S. Productions
N° cinéfeuilles 811

Critique

Dans l’EMS vaudois Le Marronnier l’artiste François Burland est chargé de créer une gravure murale géante. Il s’entoure de plusieurs jeunes réfugiés et travaille avec eux dans l’établissement, au milieu des résidents. Le temps d’un été, jeunes et vieux vont ainsi se croiser, se raconter, se découvrir jusque dans leur vie intime. Seuls, mais ensemble.

Deux mondes bien différents vont ainsi se rapprocher et s’écouter: d’un côté de jeunes migrants à la recherche d’un travail, d’une forme d’autonomie financière difficile à créer, et qui souhaitent retrouver une famille; de l’autre des patients âgés de l’EMS qui s’efforcent de vivre au mieux les dernières séquences de leur existence. Les premiers travaillent donc sur le projet de fresque, tout en faisant aussi ici ou là quelques travaux d’aide sociale ou médicale, ou plus prosaïquement du nettoyage domestique. Ils racontent leur vie antérieure en Afrique ou ailleurs, les difficultés qu’ils ont rencontrées dans les choix à faire (quitter leurs familles en espérant pouvoir leur envoyer plus tard quelques sous), le déchirement des départs et les dangereux voyages jusqu’en Suisse.

Certains récits des jeunes migrants trahissent beaucoup de nostalgie et d’émotion. Les difficultés d’adaptation surgissent, et tout le monde n’est pas d’accord. Les résidents posent des questions aux réfugiés, mais le dialogue ne va pas toujours très loin. Quant à l’artiste François Burland (qui a lui-même connu l’Afrique du Nord), il intervient personnellement et régulièrement dans ce documentaire sensible, rappelant ce qu’il a vu par le passé et donnant la parole aux jeunes expatriés.

Seuls ensemble est une petite plongée dans deux univers que rien ne rapproche au premier abord, mais les deux réalisateurs ont réussi à braquer, comme fortuitement, un projecteur sur deux mondes étrangers. Un documentaire original et intéressant, une approche discrète - peut-être un peu trop parfois - d’un problème très actuel, en même temps qu’une ouverture vers les autres…


Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 14