Captive State

Affiche Captive State
Réalisé par Rupert Wyatt
Titre original Captive State
Pays de production U.S.A.
Année 2019
Durée
Genre Science fiction, Thriller
Distributeur Impuls
Acteurs Vera Farmiga, John Goodman, Machine Gun Kelly, Ashton Sanders, Jonathan Majors, Madeline Brewer
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 810
Bande annonce

Critique

Cette fois-ci, les extraterrestres n’exercent en présence aucune menace à venir, les jeux ont été faits il y a déjà une dizaine d’années. Ils ont envahi la Terre et mis en place un système pour en tirer le maximum de profits et de ressources. Certaines zones sont interdites et inaccessibles, sauf à une élite de «collaborateurs».

À Chicago, ou ce qu’il en reste, quelques-uns tentent de résister clandestinement. L’officier de police William Mulligan (John Goodman), chargé de les démasquer, compte bien «récupérer» Gabriel (Ashton Sanders), fils de son ancien partenaire qui semble lié aux résistants. Et si le souvenir du cheval de Troie donnait quelque idée à l’un ou l’autre…

Alors que les aliens sont plus suggérés que montrés - ce qui ne les rend pas plus sympathiques pour autant -, ce n’est pas leur altérité qui retient l’attention, mais la description d’un univers terrestre, glauque et oppressant, où l’humain et la nature ont dramatiquement reculé. Le sens paraît donc avoir définitivement déserté ce monde post-apocalyptique, que la beauté, désormais absente, ne sauvera pas. Certes une résistance tente de s’organiser, mais dans quel but, pour qui? Pas sûr que les réponses s’imposent au terme de ce film de science-fiction où le scénario peine à s’installer, donnant dans un premier temps, long, l’impression de se trouver dans un récit de guerre urbaine, avant de nouer enfin des fils cohérents.


Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Serge Molla 11