Captain Marvel

Affiche Captain Marvel
Réalisé par Anna Boden, Ryan Fleck
Titre original Captain Marvel
Pays de production U.S.A.
Année 2019
Durée
Musique Pınar Toprak
Genre Action, Fantastique, Science fiction
Distributeur Walt Disney
Acteurs Samuel L. Jackson, Jude Law, Clark Gregg, Ben Mendelsohn, Brie Larson, Gemma Chan
Age légal 12 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 809
Bande annonce

Critique

Alors que se profile la sortie d’Avengers: Endgame, cela semble être juste le bon moment pour faire un petit décompte des films Marvel produits jusqu’ici. D’Iron Man à Thor en passant par Captain America, Les Gardiens de la Galaxie, Ant-Man et bien d’autres encore, tous ayant eu droit à plusieurs aventures, la saga est riche d’un nombre explosif de protagonistes et de vingt opus. Vingt et un, maintenant, grâce à Captain Marvel.

La présence de ce nouveau super-héros - héroïne en l’occurrence - avait été annoncée dans l’une des séquences post-génériques (chères au studio) d’Avengers: Infinity War comme la dernière chance offerte aux Avengers survivants. De plus, Captain Marvel se situe chronologiquement en amont des autres récits et se doit donc de poser des bases cohérentes pour tout ce qui se passe ensuite. Et surtout, il s’agit de la première figure féminine à avoir son propre film dans l’univers Marvel. Beaucoup reposait donc sur les épaules de l’héroïne et de l’équipe du studio. Bien qu’un peu film-d’introduction-de-l’héroïne-comme-ça-on-peut-faire-le-dernier-Avengers, Captain Marvel n’a pas à rougir.

 Vers (Brie Larson) appartient à la noble race des guerriers Kree, population extraterrestre qui tente de s’opposer à l’invasion Skrull. Un guet-apens tendu par ces derniers va toutefois la confronter à des souvenirs enfouis, qui se présentaient jusque-là à elle comme des rêves. Sont-ils les signes d’une vie antérieure, qu’elle aurait menée sur Terre?

Avec autant de films, Marvel a bien sûr commis des scénarios plus ou moins réussis (parfois vraiment moins). Mais l’important se situe ailleurs, dans le fait d’avoir créé un monde fantastique et familier à la fois, peuplé de figures que l’on ne se lasse jamais de retrouver. Captain Marvel ne fera pas exception. On (re)découvre avec jubilation un Nick Fury plus jeune et avec encore ses deux yeux, les clins d’œil aux autres volets et la tonalité propre au studio, tant dans les dialogues qu’à l’image. Enfin, cette capacité à  faire subvenir des moments de connivence ou d’émotion entre les protagonistes, au sein d’un énième conflit intergalactique, doit beaucoup aux acteurs, garants de notre attachement à cet univers multiple. C’est pourquoi on ne peut que se réjouir que Brie Larson parvienne avec simplicité à nous faire croire à cette femme forte et désorientée à la fois face à ses vécus déchiquetés, en deux heures à peine.


Adèle Morerod

Appréciations

Nom Notes
Adèle Morerod 13
Noé Maggetti 15