L'instant infini

Affiche L'instant infini
Réalisé par Douglas Beer
Titre original L'instant infini
Pays de production Suisse, U.S.A.
Année 2017
Durée
Genre Thriller
Distributeur Douglas Beer
Acteurs Jennifer Rihouey, Damien Dorsaz, Mathieu Chardet, Maria Mettral, Robert Nortik, Claire Thomas
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 808
Bande annonce

Critique

Un jeune couple parisien, qui cherche visiblement à fuir quelque chose et dont on devine la vie privée gangrenée, se retrouve dans une maison perdue dans la banlieue française de Genève. Alors que le mari se démène pour trouver du travail, la jeune femme stagne, promène son spleen et utilise un moyen peu conventionnel pour gagner quelques sous.

L’Instant infini peut être séparé en deux parties égales: une première moitié très peu flatteuse et une seconde où le film gagne nettement en qualité. En effet, tout le début baigne dans un flou à la fois étrange, malsain, parfois morbide et finalement soporifique. On ne cesse de se demander quel est le point de vue du cinéaste et où il souhaite nous emmener. Par moments, le récit se veut choquant, mais sans réelle raison valable. Il aligne des scènes ambiguës, malsaines ou crues sans autre désir apparent que celui de simplement mettre le spectateur mal à l’aise.

Et puis arrive une conversation par webcam entre l’héroïne et une étrange inconnue, la scène-pivot qui annonce une suite bien plus intéressante. Le cinéaste semble trouver les réponses aux questions que nous nous posions nous-mêmes, un personnage secondaire prend soudainement une grande importance, le récit s’éclaircit et le spectateur s’implique enfin. Le malaise voulu par Douglas Beer est toujours là, de plus en plus même, mais cette fois pour de bonnes raisons. D’autre part, le décor et la mise en scène sont soignés et les acteurs bien choisis et convaincants.

Un film à moitié réussi donc, mais qui mérite tout de même d’être pris en considération pour le réalisateur anglo-suisse Douglas Beer, qui s’autoproduit et a investi ses propres deniers pour financer son projet.


Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 11