Sang froid

Affiche Sang froid
Réalisé par Hans Petter Moland
Titre original Cold Pursuit
Pays de production Grande-Bretagne
Année 2019
Durée
Musique George Fenton
Genre Action, Policier
Distributeur Impuls
Acteurs Liam Neeson, Laura Dern, Emmy Rossum, John Doman, Tom Bateman, Tom Jackson
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 807
Bande annonce

Critique

Nels Coxman (Liam Neeson) est conducteur de chasse-neige dans la station de ski de Kehoe. Un jour, son fils Kyle est retrouvé mort. Cause du décès: overdose. Nels est dévasté mais également convaincu que son fils ne se droguait pas.

Par l’intermédiaire de Dante, un ami et collègue de Kyle, Nels obtiendra la confirmation que son enfant a bien été assassiné par un cartel dirigé par un homme surnommé Viking (Tom Bateman). Il se lancera alors dans une poursuite sanglante afin de venger la mort de Kyle en éliminant les dealers un à un…

 Ce résumé pourrait faire écho à de nombreux autres films d’action et en effet, il n’y a pas de grandes surprises dans ce Sang froid, qui tire de plus en longueur. Les nombreux traits d’humour jalonnant l’histoire lui apportent heureusement une touche rafraîchissante. La dimension humoristique tranche d’ailleurs avec la violence omniprésente, en témoigne le décompte des cadavres qui ponctue le film et qui rappelle le nombre non négligeable de morts semés le long du chemin. Néanmoins, le réalisateur semble ne pas savoir comment se positionner par rapport à cette violence: parfois elle est montrée frontalement et d’autres fois elle est implicite. Le film oscille donc entre le très sombre et le plus fun.

La bande-annonce laissait présager l’implication d’une jeune policière (Emmy Rossum), mais celle-ci ne tient presque aucun rôle. En réalité, l’entièreté de l’arc narratif avec la police n’amène rien à l’histoire et aurait pu être laissée de côté. Parallèlement, certains éléments essentiels à la compréhension de l’intrigue ou de la personnalité des protagonistes ne sont pas développés jusqu’au bout, ce qui peut laisser le spectateur dubitatif. Il y a donc un déséquilibre quelque peu gênant. La rivalité du cartel de Viking avec celui dirigé par les natifs américains est encore une couche supplémentaire qui complique le récit et établit une comparaison, malheureusement peu flatteuse, avec Wind River, qui présentait également une histoire de revanche dans une réserve indienne située dans un paysage hivernal. Ici, l’omniprésence de la neige est un bon point, car elle instaure une ambiance et une esthétique froides, comme le sont les agissements des protagonistes. Non dénué de défauts mais aussi de bonnes idées, Sang froid est à conseiller aux férus de film d’action et de vengeance.


Amandine Gachnang

Appréciations

Nom Notes
Amandine Gachnang 12