Les Frères Sisters

Affiche Les Frères Sisters
Réalisé par Jacques Audiard
Titre original The Sisters Brothers
Pays de production France
Année 2018
Durée
Musique Alexandre Desplat
Genre Western
Distributeur Elite
Acteurs Joaquin Phoenix, Carol Kane, Jake Gyllenhaal, John C. Reilly, Rutger Hauer, Riz Ahmed
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 797
Bande annonce

Critique

Jacques Audiard a remporté avec son premier film américain, The Sisters Brothers, adapté du roman éponyme de Patrick deWitt paru en 2011, le Prix de la Mise en scène à la Mostra de Venise. Une récompense méritée.

Le projet est né d’une demande de John C. Reilly, acteur et également producteur du film, de confier la réalisation de cette adaptation au cinéaste français.

 Nous sommes en 1850, en Oregon. Eli et Charlie Sisters (John C. Reilly et Joaquin Phoenix) sont des assassins travaillant pour le Commodore. Leur mission actuelle est de traquer et d’éliminer Hermann Kermit Warm (Riz Ahmed), avec l’aide d’un détective privé du nom de John Morris (Jake Gyllenhaal). Ce travail ordinaire, pour ces tueurs à gages, se transforme en une poursuite impitoyable jusqu’en Californie. Au fur et à mesure de leur périple, l’aventure se complique: John Morris est-il vraiment digne de confiance? Quel secret cache Warm pour que le Commodore souhaite sa mort? Durant cette traque implacable, les deux frères vont découvrir le lien fou qui les unit et qui les mènera sur le chemin de la rédemption…

 Le cadre est posé de suite: une violence crue et froide quand on assiste à une fusillade durant laquelle les frères Sisters comptent et énumèrent le nombre de victimes qu’ils ont abattues.

Porter à l’écran un western est une opération périlleuse, ce genre très linéaire ne trouvant plus vraiment grâce aux yeux du public. Mais Jacques Audiard y parvient par un casting époustouflant, une mise en scène soignée, et une intrigue opposant avec subtilité deux facettes de l’homme: celle de l’honnêteté face à la violence arbitraire et gratuite. Mais les personnages évoluent et les rapports de force entre eux montrent la complexité de l’âme humaine.

Le cinéaste dresse un portrait d’hommes sans compagnes dépourvus d’émotion et terriblement seuls, mais qui peu à peu vont reprendre leur destin en main…


Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 14
Georges Blanc 15
Geneviève Praplan 15