La Nonne

Affiche La Nonne
Réalisé par Corin Hardy
Titre original The Nun
Pays de production U.S.A.
Année 2018
Durée
Musique Abel Korzeniowski
Genre Epouvante-horreur
Distributeur Fox-Warner
Acteurs Demian Bichir, Jonas Bloquet, Taissa Farmiga, Bonnie Aarons, Ingrid Bisu, Charlotte Hope
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 598
Bande annonce

Critique

Suite au suicide d’une jeune nonne dans une abbaye roumaine perdue, le Vatican diligente sur place un prêtre spécialiste des questions d’envoûtement et d’exorcisme (Demian Bichir), en compagnie d’une jeune et frêle novice (Taissa Farmiga) qui, adolescente, eut des visions. L’approche progressive du lieu et de l’enquête permet au suspens de s’installer avant de glisser dans l’horreur et de recourir aux grands effets requis par le genre. Tout tient entre trois personnages, Frenchie (Jonas Bloquet), un jeune guide canadien, probablement inséré dans cette histoire pour son humour décalé, l’enquêteur pétri de culpabilité et la novice prête à tous les sacrifices, chacun relançant le propos. Un soin particulier a été donné au décor (où domine les bleu-gris ouaté) et aux éclairages qui séduisent plus que les funestes rumeurs environnantes. C’est qu’au Moyen Age, ce lieu reculé permit de sceller définitivement des forces démoniaques, mais qu’hélas, quelques siècles plus tard, une faille remet tout en question.

L’enjeu de l’enquête originaire dépasse donc largement les raisons d’un suicide, il touche les fondements mêmes de la foi, perturbée par les forces maléfiques en train de se réveiller localement. Le problème est que le religieux chrétien auquel fait appel le scénario se réduit à des clichés. Prière dominicale, vieux grimoires, inlassables oraisons en latin, reliques, à l’inverse d’une vie de prières que suppose une abbaye…. Ce pseudo christianisme permet à foison de jouer avec les démons et les nerfs jusqu’à un macabre final qui essore le spectateur qui en serait volontiers resté à la première moitié du film, avant que tout ne se précipite dans une démesure sans surprise.


Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Serge Molla 11