Palais Royal!

Affiche Palais Royal!
Réalisé par Valérie Lemercier
Pays de production France
Année 2005
Durée
Musique Bertrand Burgalat
Genre Comédie
Distributeur Gaumont Columbia Tristar Films
Acteurs Michel Aumont, Catherine Deneuve, Valérie Lemercier, Mathilde Seigner, Lambert Wilson
N° cinéfeuilles 514
Bande annonce

Critique

"Valérie Lemercier se lance avec beaucoup d'humour dans une comédie inattendue par son cadre, une monarchie, quelque part entre la France, le Luxembourg et la Belgique. ""Il y a tout de même dix monarchies en Europe, ce n'est pas rien!"" fait-elle remarquer. Il y en aura onze avec la sienne, une cour royale bien classique, où les intérêts pèsent plus lourds que les sentiments.

Deux couples d'amis passent quelques jours à Londres lorsque l'un deux, celui d'Arnaud (Lambert Wilson) et Armelle (Valérie Lemercier) est rappelé d'urgence: le père d'Arnaud vient de se tuer dans un accident d'hélicoptère. Ce père n'est pas comme les autres, puisqu'il est roi. Il va falloir que l'un de ses fils lui succède. Ce sera le préféré de la reine-mère (Catherine Deneuve) qui, par une entourloupette, fait passer Arnaud sur le trône. Armelle, qui est une roturière, va devoir apprendre à tenir son rang.

Certes, cette farce sympathique n'atteint pas le fiel élégant de Frédéric Mitterrand commentant le mariage de Charles et Camilla. Elle s'alourdit même de quelques stucs qui mériteraient d'être brossés. Non pas la tarte à la crème dont Valérie Lemercier a décidé de jouer franchement en en faisant le symbole d'un changement d'attitude chez Armelle. Mais plusieurs détails inutiles, voire une fin tirée par les cheveux, empêchent cette comédie de grimper vraiment vers la réussite.

Au-delà, beaucoup de scènes sont très drôles et le portrait d'une famille royale plutôt sotte ne manquera pas de plaire aux républicains. La réalisatrice a la bonne idée de montrer des personnes ordinaires, soumises malgré elles - ou parce qu'elles le veulent bien -, à des obligations dont on peut sérieusement douter de la sincérité. On y retrouve les agendas chargés des princes, ridicules faire-valoir égrenant les œuvres de charité. Faut-il y reconnaître Lady Di? Lemercier n'épargne ni les princes, ni les journalistes, ni les lecteurs des revues mondaines. Quant à Eugenia, gardienne du protocole et froide calculatrice, elle offre à Catherine Deneuve le meilleur rôle de ses derniers films."

Geneviève Praplan