Profil

Bonhomme

Affiche Bonhomme
Réalisé par Marion Vernoux
Titre original Bonhomme
Pays de production France
Année 2017
Durée
Genre Comédie dramatique
Distributeur JMH Distributions SA
Acteurs Nicolas Duvauchelle, Béatrice Dalle, Ana Girardot, Vanessa Guide, Jisca Kalvanda, François Rollin
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 796
Bande annonce

Critique

Piotr (Nicolas Duvauchelle) et Marilyn (Ana Girardot) vivent dans une banlieue lilloise. Lui est très indépendant et sûr de lui, elle, elle souffre du peu d’attention qu’il lui accorde. Suite à un accident de voiture, il subit un traumatisme crânien qui va complètement bouleverser leur vie et leur dynamique relationnelle.

Désormais sans surmoi ni mémoire, incapable de distinguer le bien du mal, il est comme un enfant (quoique avec une très forte libido) qui dépend entièrement de son amie.

Comment Marilyn pourra-t-elle dès lors s’occuper de Piotr, canaliser ses pulsions libidinales et gagner suffisamment d’argent pour deux? Bonhomme, heureusement, n’est pas seulement un drame portant sur le dévouement d’une femme par amour. L’accident de Piotr sert bien plutôt à observer comment se transforment les relations suite à cet événement. L’amour, semble suggérer le film, est rendu possible - même si toujours fragile et demandant des ajustements - par cette dépendance totale de Piotr vis-à-vis de Marilyn.

Tout ceci est abordé avec humour, un humour qui repose en partie sur la surprise de découvrir les solutions alternatives envisagées pour affronter le quotidien, sans qu’elles ne puissent être anticipées par le spectateur. Le rire, qui ne dissipe cependant pas un certain malaise, émerge d’autre part de la naïveté avec laquelle Piotr se comporte de manière totalement inadéquate. Nicolas Duvauchelle parvient à rendre crédible son personnage, par une oscillation dans son jeu entre frustration, remord et apathie. Ana Girardot quant à elle participe grandement à la réussite du film, en exprimant beaucoup par ses regards, ses sourires, ses gestes, sans pour autant que soit pleinement saisissable la pensée, l’émotion qui la traverse.


Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Sabrina Schwob 14