Love, Simon

Affiche Love, Simon
Réalisé par Greg Berlanti
Titre original Love, Simon
Pays de production U.S.A.
Année 2017
Durée
Musique Rob Simonsen
Genre Drame, Comédie, Romance
Distributeur Fox Warner
Acteurs Jennifer Garner, Josh Duhamel, Nick Robinson, Katherine Langford, Alexandra Shipp, Logan Miller
Age légal 6 ans
Age suggéré 10 ans
N° cinéfeuilles 793
Bande annonce

Critique

Nick Robinson a beau incarner un attachant Simon, la comédie puérile de Greg Berlanti n’émeut guère. Ses personnages stéréotypés, vivant une vie stéréotypée dans un collège à peine moins stéréotypé, voilà qui n’a rien à voir avec la discipline artistique numéro sept que devrait être le cinéma.

Simon a 17 ans, des parents un peu sots, une petite sœur passionnée de cuisine et un chien pratique quand il faut trouver des excuses; tout pour être heureux selon les clichés. Pourtant, il a le cœur lourd et si le public comprend immédiatement ce qui le ronge, personne autour de lui ne s’en doute un instant. Cela entraîne des conversations anonymes par courriels et l’utilisation malhonnête de ces messages.

Cette correspondance mystérieuse devrait tenir en haleine. Pourtant, la banalité de la réalisation lui laisse peu de chance: scénario sans originalité, rebondissements malhabiles, personnages peu crédibles, mise en scène conventionnelle, humour de rez-de-chaussée…

L’histoire est destinée aux adolescents qu’elle est censée éclairer sur la délicate question de la différence. Or, le film parle d’homosexualité en renversant le problème: tandis que Simon n’ose pas avouer ses préférences sexuelles, ses proches ont largement dépassé ce genre de préoccupation. Tombant ainsi dans une sorte de discrimination positive, Love, Simon rappelle à quel point l’homosexualité est encore loin d’être considérée comme ordinaire.


Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 3