Profil

L'Homme qui tua Don Quichotte

Affiche L'Homme qui tua Don Quichotte
Réalisé par Terry Gilliam
Titre original The Man Who Killed Don Quixote
Pays de production Espagne, Grande-Bretagne, France, Portugal, Belgique
Année 2018
Durée
Musique Roque Baños
Genre Aventure, Fantastique, Drame
Distributeur Elite
Acteurs Stellan Skarsgård, Jonathan Pryce, Olga Kurylenko, Adam Driver, Joana Ribeiro, Óscar Jaenada
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 791
Bande annonce

Critique

Après vingt-cinq ans d’efforts, voici enfin le héros de Cervantes. Dès les premiers plans, le ton est donné: celui de films dans le film s’emboîtant les uns dans les autres. Tout commence avec la silhouette décharnée tant attendue, flanquée de son fidèle Sancho Panza. Pourtant, à peine le preux chevalier a-t-il précisé son identité et s’est-il lancé à l’assaut d’un moulin à vent, que tout s’interrompt par un cinglant «coupez»: le spot publicitaire est à reprendre. Décalage temporel, dérision, allusions cinématographiques et politiques…, autant dire que tout est passé à la moulinette extravagante de Terry Gilliam au milieu de sites naturels étonnants, de décors et de costumes époustouflants. Comme le souligne Antoine Duplan, «fidèle à Cervantes parodiant les mœurs médiévales et la littérature chevaleresque, Gilliam dégonfle les baudruches et fait passer le vent de l’anarchie dans le bal des parvenus». L’imagination du réalisateur est débordante et il se dégage de son rêve filmé une énergie peu commune. Mais au bout du compte, peut-être bien que le titre dit vrai: Gilliam n’a-t-il pas tué Don Quichotte en en faisant un personnage dont on ne retiendra que la dimension de farce, alors que cette œuvre majeure n’a cessé de nourrir l’Occident?


Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Serge Molla 13
Georges Blanc 12