Profil

Quand j’étais Cloclo

Affiche Quand j’étais Cloclo
Réalisé par Stefano Knuchel
Pays de production Suisse
Année 2017
Durée
Genre Documentaire
Distributeur Outside the Box
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 791

Critique

A travers ce documentaire, Stefano Knuchel nous livre les souvenirs de son enfance: une vie chahutée avec sa maman, ses trois frères et sa sœur, obligés de suivre un père en constante fugue, afin d’échapper aux huissiers et aux policiers. Ce dernier, un flambeur et un arnaqueur sans scrupules, tint plusieurs boîtes de nuit et divers bars, menant la grande vie. Menant à la faillite. Pour ne pas affronter ces revers de la médaille, le père obligeait, à la fin de chaque expérience malheureuse, toute la famille à fuir. Aussi, les jeunes passèrent plus de temps à l’arrière d’une voiture que sur les bancs d’école.

Le réalisateur offre à travers son histoire personnelle un bouleversant témoignage en forme de délivrance: «Soudainement, j’ai reconnu dans le besoin de raconter cette histoire ce même besoin d’échapper à la réalité qui a toujours marqué mon père et qui, par conséquent, a conditionné ma façon de penser. Evidemment, échapper à la réalité provoque toujours une catastrophe. Notre père nous a menés à la ruine et ma famille ne lui a jamais complètement pardonné tout ce qui s’est passé. Moi je le fais, je lui pardonne. Je voulais aussi faire ce documentaire pour lui montrer mon amour.»

Grâce à l’aide de sa mère, grande fan de Claude François (d’où le titre), le cinéaste fait le bilan de son enfance, en exorcisant ses douleurs, permettant ainsi de les transformer en expériences de vie enrichissantes. Un pari réussi, qui tient le spectateur en haleine du début à la fin.


Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 14