Profil

Transit

Affiche Transit
Réalisé par Christian Petzold
Titre original Transit
Pays de production Allemagne, France
Année 2018
Durée
Musique Stefan Will
Genre Drame
Distributeur Look Now!
Acteurs Barbara Auer, Franz Rogowski, Paula Beer, Godehard Giese, Lilien Batman, Maryam Zarée
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 790
Bande annonce

Critique

Transit est une adaptation du roman éponyme d’Anna Seghers, publié en 1944, et qui plaçait son action en 1940 à Marseille. Dans son film, Christian Petzold déplace dans le présent l’action du roman où divers personnages se retrouvaient, à l’époque, poursuivis par la Wehrmacht. Femme de lettres allemande, juive et communiste, Anna Seghers avait été arrêtée, puis relâchée par la Gestapo. Sous le régime nazi ses livres furent interdits ou brûlés. Elle fuira à Marseille et trouvera refuge au Mexique avant de revenir à Berlin à la fin de la guerre.

Ces quelques renseignements sont utiles pour bien comprendre la démarche du cinéaste: dans son film - qu’il situe aujourd’hui - les déserteurs, Juifs, intellectuels, artistes et opposants politiques sont acculés sur les rivages de la Méditerranée par un régime fasciste européen. Tandis qu’ils espèrent prendre le large en direction du Mexique, les forces d’occupation fascistes de toute l’Europe progressent et les arrestations, les rafles et les déportations se multiplient. Dans cette foule d’hommes et de femmes en instance de partance, Georg (Franz Rogowski) et Marie (Paula Beer) se croisent. Lui se fait passer pour un certain Weidel - un écrivain qui vient de mourir et dont il a pris l’identité pour pouvoir quitter plus facilement l’Europe -, tandis que Marie cherche désespérément son mari disparu.

Plusieurs dimensions temporelles se chevauchent dans ce film qui se réfère à la fois à certains événements de la Seconde Guerre mondiale, aux décors marseillais d’aujourd’hui et au problème actuel de l’émigration. A la différence ici que ce sont les Européens qui cherchent à quitter le continent. S’appuyant ainsi sur le présent et le passé Transit devient une fiction complexe, un puzzle difficile à reconstituer: la distance avec le réel reste constante et l’utilisation fréquente d’une voix off accentue encore le côté romanesque des événements. S’agit-il du texte (originel) d’Anna Seghers ou de la voix intérieure de l’écrivain (disparu) Weidel? On ne sait.

Se greffent sur cette intrigue faite de trajectoires croisées les rapprochements fortuits et amoureux d’hommes et de femmes. Transit est une sorte de passerelle entre deux époques, un tableau intemporel entre un film de (science-)fiction et un autre qui regarde vers le passé. L’œuvre se veut originale, mais séduit difficilement. Transit semble vouloir dire que ce qu’il y a de tragique dans la condition d’un réfugié (ou d’un émigrant), c’est qu’il se retrouve dépouillé de tout, de sa famille, de ses biens, du passé et des souvenirs, des amitiés et de l’amour.


Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 13
Georges Blanc 10