Profil

La Route sauvage

Affiche La Route sauvage
Réalisé par Andrew Haigh
Titre original Lean On Pete
Pays de production U.S.A.
Année 2017
Durée
Musique James Edward Barker
Genre Drame
Distributeur Filmcoopi
Acteurs Steve Zahn, Chloë Sevigny, Steve Buscemi, Travis Fimmel, Charlie Plummer, Justin Rain
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 790
Bande annonce

Critique

Le britannique Andrew Haigh, qui a fait ses classes aux côtés notamment de Ridley Scott, avait réalisé en 2015 45 Years, une œuvre d’une grande délicatesse dans laquelle Charlotte Rampling et Tom Courtenay jouaient un couple de retraités confrontés au retour d’un passé enfoui et douloureux.

C’est avec la même finesse qu’il met en scène ce magnifique La Route sauvage, sur l’amitié entre un jeune garçon et un vieux cheval de course dans un monde très dur, celui des grands espaces de l’Amérique profonde où règnent l’ennui, la rudesse et la débrouille. Charley vit avec son père et se fait embaucher pour quelques dollars par un éleveur de chevaux. Lorsqu’il se retrouve livré à lui-même, il sauve le vieux coureur Pete d’une mort certaine et l’emmène pour un long périple à travers le pays, afin d’y trouver un nouveau foyer.

Le film réussit un joli exploit: celui de nous faire croire que rien n’est écrit à l’avance et que le récit, comme son héros, se laisse porter par les hasards de la route et des rencontres. L’histoire est à la fois belle et dure, sensible et touchante, parfois un peu naïve mais cela n’a aucune importance. Si l’on accepte de se laisser prendre par la main et emmener dans le voyage, on passera par toutes les émotions. Cette quête par moments douloureuse, qui ressemble à la vie, est servie par de magnifiques paysages et d’excellents acteurs. Le jeune Charlie Plummer porte le film avec une sincérité étonnante, et on a le plaisir d’y retrouver Steve Buscemi et Chloë Sevigny. Nullement pressé, Andrew Haigh prend son temps pour nous narrer les aventures de ces cow-boys du 21e siècle, et nous rappelle un vieux principe parfois oublié : une belle histoire fait un beau film. Tout simplement.


Invité-e

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 17