La Lune de Jupiter

Affiche La Lune de Jupiter
Réalisé par Kornél Mundruczó
Titre original Jupiter holdja
Pays de production Hongrie, Allemagne
Année 2017
Durée
Musique Jed Kurzel
Genre Drame
Distributeur Outside the Box
Acteurs Merab Ninidze, Zsombor Jéger, György Cserhalmi, Mónika Balsai, Farid Larbi, Szabolcs Bede-Fazekas
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 785
Bande annonce

Critique

Après White Dog, nouvelle fable politique d’un cinéaste peut-être plus préoccupé d’épater que de convaincre. Un jeune migrant, séparé de son père, se fait tirer dessus en traversant illégalement la frontière hongroise. Le médecin qui soigne ce blessé, Aryan, découvre que son patient est désormais capable de lévitation, ce qui lui donne quelques idées pécuniaires, lui qui n’a pas attendu cela pour trafiquer en profitant du phénomène migratoire. Après un début tourné dans un style réaliste pour évoquer la fuite perpétuelle des migrants, leurs angoisses et la traque qu’ils engendrent, le réalisateur glisse, voire passe à un film aux accents fantastiques pour développer une fiction surréaliste. Du coup non seulement les genres s’unissent, mais surtout s’opposent et ce d’autant plus que le réfugié doté de pouvoirs angéliques – il vole – semble, en tout cas pour le docteur Stern, être venu avec une mission spirituelle. Est-il là pour appeler tout un chacun à lever les yeux et à quitter l’horizontalité mortifère, soulignée ici par le traitement des migrants, le trafic qu’ils engendrent, les couples qui se défont, l’euthanasie, la corruption, sans oublier bien sûr le rôle de l’argent ? – Certainement. Mais qui embrasse trop mal étreint. C’est le défaut de ce film engagé, désireux de soulever de fortes questions en prenant les allures d’un film fantastique, et ce tout en composant avec le rythme d’un thriller. Dès lors, oscillant entre un mercantilisme – où les êtres tout autant que les sentiments s’achètent et se vendent – et une métaphysique saint-sulpicienne, le cocktail, mal équilibré, ne prend pas. Sans aucun doute, des choix s’imposaient.


Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Serge Molla 12