Seven Sisters

Affiche Seven Sisters
Réalisé par Tommy Wirkola
Titre original What Happened to Monday
Pays de production U.S.A., Grande-Bretagne, France, Belgique
Année 2017
Durée
Musique Christian Wibe
Genre Science fiction, Thriller
Distributeur Impuls
Acteurs Willem Dafoe, Glenn Close, Christian Rubeck, Noomi Rapace, Marwan Kenzari
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 778
Bande annonce

Critique

La terre est surpeuplée. Les Etats limitent la population en interdisant les fratries. Chaque deuxième enfant est enlevé et congelé jusqu’à des jours meilleurs. Lorsque sa fille meurt en couche, Terrence Settman (Willem Dafoe) triche et prend en charge les septuplées, sept orphelines comme les sept jours de la semaine dont elles porteront respectivement le nom. Il leur apprend à vivre à l’intérieur sauf un jour de la semaine où chacune d’elle, selon son nom, sort pour aller à l’école, prenant alors le nom unique de Karen Settman (Clara Read).

Forcément, il y a des accrocs. La blessure subie par Lundi, par exemple, doit aussitôt être reproduite sur les six autres sœurs… Pourtant, quelle chance qu’elles soient sept! Quelle chance aussi qu’elles soient toutes filles. Car les voici trente ans plus tard. Karen Settman (Noomi Rapace) est une employée modèle et mérite une promotion. Mais elle est humaine et l’échafaudage construit pour protéger les sept sœurs vacille lorsqu’elles se heurtent à des passions telles que celle de l’argent.
Pure fable de science-fiction, Seven Sisters ne s’intéresse à la limitation d’un enfant par couple que pour en faire le prétexte d’une vaste histoire de corruption. Tout son mérite se trouve dans sa construction et sa mise en scène; le réalisateur doit parfaitement tenir en main ses sept personnages et l’actrice réussir à faire vivre sept femmes aux caractères différents, sans que le public se doute qu’elle est seule.

Le reste n’est qu’enchaînement de batailles meurtrières… Il faut toutefois noter que la disproportion de la violence est sidérante, c’est un peu comme si l’on tuait une souris avec une mitraillette. Dans quel but? On ne voit aucune réflexion sensée derrière ce choix. En tout cas, tant de démesure neutralise l’intérêt du film. Seven Sisters devrait même être jugé dangereux tant sa complaisance abonde dans le sens de cette haine, aujourd’hui assumée, dont se nourrissent les extrémistes de tout bord.

Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 3
Georges Blanc 12