Porte des secrets (La)

Affiche Porte des secrets (La)
Réalisé par Iain Softley
Pays de production U.S.A.
Année 2005
Durée
Musique Ed Shearmur
Genre Thriller, Fantastique
Distributeur United International Pictures (UIP)
Acteurs Peter Sarsgaard, Gena Rowlands, Kate Hudson, Joy Bryant, John Hurt
N° cinéfeuilles 509
Bande annonce

Critique

Caroline travaille dans le social. Elle assiste des malades solitaires en fin de vie. Engagée par un couple qui habite une petite villa isolée près de la Nouvelle-Orléans, elle doit s'occuper d'un vieillard devenu muet, mais qui semble cacher un secret. Avec l'aide d'un juriste qui paraît vouloir régler les questions testamentaires de la famille, Caroline décide de fouiller dans le passé de ses employeurs et d'ouvrir toutes les portes de leur grenier plein de mystères.

Conforme aux règles du genre (celles du film de fantômes) THE SKELETON KEY cherche d'abord à inquiéter discrètement. Puis se succèdent cérémonies et rituels bizarres, squelettes et faciès patibulaires, magie noire afro-américaine, sortilèges et envoûtements, transferts de personnalité et hallucinations. L'affaire suivra son cours, sécrétant - tout au moins pour un spectateur peu intéressé par des affaires aussi subtiles et ésotériques - un désagréable ennui. On piaffe d'impatience, ou patauge longuement, trempé par la pluie, dans les marécages de la Nouvelle-Orléans comme dans le délabrement d'esprits pour le moins perturbés. La fin, bien sûr, surprendra tout le monde, mais cela valait-il la peine de traverser tant de bourrasques, tant de dérapages mentaux et de folie?

Il s'agit d'un jeu, soit, et le spectateur spécialiste de ce genre de films y trouvera peut-être son contentement. Kate Hudson s'était fait un nom avec PRESQUE CELEBRE, il y a cinq ans. THE SKELETON KEY n'apportera rien de plus à sa carrière. Et l'on se demande bien ce qui a pu pousser Gena Rowlands et John Hurt à venir traîner dans cette maison hantée.

Antoine Rochat