Annabelle 2: La création du mal

Affiche Annabelle 2: La création du mal
Réalisé par David F. Sandberg
Titre original Anabelle : Creation
Pays de production U.S.A.
Année 2017
Durée
Musique Benjamin Wallfisch
Genre Epouvante-horreur
Distributeur foxwarner
Acteurs Anthony LaPaglia, Miranda Otto, Stephanie Sigman, Lulu Wilson, Talitha Bateman
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 773
Bande annonce

Critique

En 2014 sortait Annabelle, un film d’horreur assez mou et convenu montrant une poupée diabolique sortie de l’imagination du scénariste et cinéaste James Wan. A défaut de jouer avec nos nerfs, le film provoquait plutôt l’ennui, par sa mise en scène mollassonne et ses effets prévisibles. Il ne parvenait pas à faire oublier un autre personnage du même acabit, l’effrayante poupée Chucky apparue au cinéma en 1988. La comparaison devait certes s’arrêter là, car autant Annabelle se voulait un film d’épouvante uniquement, autant Chucky bénéficiait d’énormément d’humour noir et d’un aspect délirant bienvenu, en tout cas dans le premier (et de loin le meilleur) de la franchise. L’histoire d’Annabelle 2 se situe avant celle du premier épisode et le résultat se trouve être bien meilleur.

La bonne surprise vient du fait que la plus grande partie du film se déroule dans la première moitié du 20ème siècle. Alors que la plupart des films d’horreur prennent comme socle la technologie, la société ou les névroses contemporaines, il est très surprenant de voir des personnages conduisant de vieilles carrioles et vêtus à l’ancienne confrontés à une aventure de ce type. Cela crée un mélange étonnant entre épouvante et histoire, comme si Lincoln devait combattre des zombies. La mise en scène, inventive, sert bien les moments de panique et, comme Spielberg l’avait fait dans la première scène des Dents de la mer, suggère parfois sans montrer, ce qui est d’autant plus effrayant. Avec de bons acteurs et une musique efficace, le cahier des charges est respecté. Toutefois, le public a son lot de scènes déjà vues, avec portes qui claquent, ampoules qui explosent et autres ficelles du même type. Annabelle 2 se révèle être un honnête divertissement, solide et bien fait, mais qui ne fera pas de l’ombre à ces chefs-d’œuvre de l’angoisse que sont Freddy - Les Griffes de la nuit, Les Oiseaux ou Evil Dead.

Philippe Thonney